Village de Samendéni : le maire de Bama visite des installations d’AEPS

Le maire de la commune de Bama Lansina Gondé, a visité des installations d’adductions d’eau potable simplifiées à Samendeni, un village de la commune. Inscrit dans le cadre du projet BID-UEMOA visant à disponibiliser l’eau potable et à assurer l’assainissement en milieu rural, le projet vise à toucher le maximum de populations vivant en milieu rural. La visite du maire est intervenue ce samedi 13 juin 2020.

L’adduction d’eau potable simplifiée (AEPS) est une sorte d’embranchement qui permet d’avoir accès à l’eau potable. Ce système en marche dans la commune de Bama va permettre d’augmenter le taux d’accès à l’eau potable dans la localité.

Ainsi le village de Samendeni, principal bénéficiaire du projet dans la commune était à un taux de couverture estimé à 37,5% en 2015. Le projet envisage ainsi couvrir ce village à 100% courant 2020. Cette AEPS, selon les responsables du projet, a une capacité de stockage de 50 m3 et d’un système de pompage électrique.

Avec cette capacité, elle est capable de fournir 200 m3 d’eau par jour. Ainsi, il est prévu 5 bornes fontaines et 25 embranchements privés à samendéni. Toute chose qui permettrait de desservir plus de 10.247 personnes en 2020 et environ 14.467 personnes dans les années à venir.

Cet ouvrage offre des possibilités d’extension, permettant la réalisation de bornes fontaines et de branchements privés supplémentaires.
Selon le maire de la commune de Bama, Lansina Gondé, ce projet aidera à améliorer l’hygiène et l’assainissement des populations bénéficiaires. Ce qui permettrait toutefois, selon lui, de lutter contre certaines maladies.

Le maire et sa suite ont visité les installations d’AEPS dans le village des Samendéni

Pour ce faire, il a salué les efforts du ministère de l’eau et de l’assainissement dans son élan d’accompagnement de la commune pour disponibiliser l’eau potable à sa population.

Abordant la question de l’entretien des infrastructures, le maire a rassuré les populations de la promesse du ministère de former tous les acteurs impliqués dans leur gestion.

En plus de l’entretien qui sera assuré par des compétences locales, Lansina Gondé promet la mise en place d’un comité de gestion qui sera chargé du suivi de l’ouvrage.

Selon le coordonnateur du projet, Seydou Sana, le projet est à 85% de réalisation et il promet la fin des travaux dans les meilleurs délais.

LD

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire