Village de Léguéma : 132 ha pour deux agences immobilières

Le Conseil d’arrondissement n°3 de la commune de Bobo-Dioulasso a tenu sa première session extraordinaire 2020, le lundi 16 novembre 2020. Quatre points étaient à l’ordre du jour. Le conseil a donné un avis favorable pour déclasser et aménager 57 ha à Léguéma par la société ESA services et aménager une superficie d’environ 75 ha à  Léguéma par la société immobilière Moun Sari.

A cette session, le conseil a d’abord fait lecture, amendement et adoption du procès-verbal de la troisième session ordinaire 2020. Ensuite, le Conseil d’arrondissement 3 a donné son avis favorable pour le déclassement et l’aménagement d’un espace d’environ 57 ha à Léguéma à la société immobilière ESA services.

Il a donné aussi son avis favorable pour aménager un autre terrain de 75 ha par la société immobilière Moun Sari, toujours à Léguéma. Le projet consiste à déclasser et aménager une zone urbaine, agro-pastorale et industrielle dans le village de Léguéma par les sociétés immobilières ESA services et Moun Tari.

Le conseil a donné son avis favorable en présence des propriétaires terriens et des Conseils villageois de développement (CVD) pour témoigner leur adhésion au projet.

Le Conseil s’est penché aussi sur le projet de délibération portant autorisation de signature d’une convention de collaboration entre l’arrondissement 3 et l’association TENBNOOMA. Cette convention permettra à l’arrondissement de travailler avec l’association dans divers secteurs de développement tels que les séances de formation et des sensibilisations. Selon Vinsoun Sanou, maire de l’arrondissement 3, «  je ne voulais pas aller en délibération, mais les propriétaires terriens et les promoteurs immobiliers me taquinent et l’avis du conseil ne pose pas problème. Il  a donné son avis favorable pour déclasser et aménager une zone urbaine, agro-pastorale et industrielle à Léguéma par les sociétés immobilières ESA services et Moun Sari pour leur permettre de poursuivre leurs dossiers.  Nous avons fait venir les propriétaires terriens et les CVD au Conseil pour témoigner leur accord et montrer que ce n’est pas le Conseil de l’arrondissement 3 qui a donné les terres. Ce sont les propriétaires qui ont donné leur terre », a-t-il conclu.

Lire un autre article portant sur la question dans l’arrondissement 3

Source: L’express du Faso (Ben Alassane DAO)

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire