VAPAJ 2021: Le spectacle d’ouverture dédié à Feu Sékou Haïdara

image_pdfimage_print

La 6ème édition des Vacances Artistiques Professionnelles pour Ados et Jeunes (VAPAJ) a été officiellement lancée dans l’après-midi du dimanche 18 juillet 2021. Et le spectacle d’ouverture de la présente édition de VAPAJ a été dédié à Feu Sékou Haïdara, un opérateur économique de Bobo, mécène de l’évènement culturel, qui a disparu en décembre 2020. C’était en présence de plusieurs autorités et acteurs culturels venus soutenir l’activité.

Les officiels à la cérémonie de lancement des VAPAJ 2021

C’est parti pour la 6ème édition de Vacances Artistiques Professionnelles pour Ados et Jeunes (VAPAJ). Placé sous le thème « l’art pour panser les maux », le top de départ officiel de cet évènement artistique et culturel a été donné par le directeur provincial de la culture, des arts et du tourisme du Houet, Siaka Sanou, représentant sa ministre de tutelle, patronne de la cérémonie.

S’en est suivi le spectacle d’ouverture en hommage à Feu Sékou Haïdara. Pour le promoteur de l’évènement Issa Sanou, artiste danseur et chorégraphe, ce spectacle qui a réuni plus de 200 personnes sur scène est une manière d’exprimer une sorte de résilience face aux fléaux du monde moderne et ce, en rapport avec le thème de l’édition.

Et c’est une œuvre chorégraphique qui selon lui vise aussi à rendre hommage à Feu Sékou Haïdara, un mécène de la culture de manière générale et des VAPAJ en particulier. Issa Sanou rend justifie cet hommage à l’homme qui n’est plus de ce monde car à la 5ème édition des VAPAJ, il prenait l’engagement de prendre une bonne partie de la présente édition de l’évènement en charge.

Comme objectif visé par les VAPAJ, Issa Sanou pense à une professionnalisation des acteurs de la culture et des arts notamment les danseurs. « Nous avons constaté qu’il y a des talents artistiques et culturels chez nous mais qui manquent de professionnalisation. C’est ce qui nous a poussés à initier cet évènement qui permettra à ces talents surtout les plus jeunes de se professionnaliser. Nous sommes ainsi à la 6ème édition de notre initiative et nous constatons que notre action est en train de porter fruit car des jeunes commencent à prendre goût à l’art et surtout à la danse », a souligné Issa Sanou.

Ce dernier invite les populations à s’approprier cet évènement qui favorise les échanges et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Cela se fait selon lui, par des formations artistiques et culturelles au Burkina et à l’international.

Toute chose qui contribue au renforcement de la créativité artistique, au brassage culturel et permet surtout aux jeunes scolaires de s’occuper sainement pendant les vacances à l’assimilation de savoir et de savoir-faire.

4ème adjoint au maire de la commune et chargé des affaires culturelles, Alain Sanou qui était présent à la cérémonie d’ouverture n’a pas manqué de se satisfaire du niveau d’organisation de ce festival qui regroupe des talents nationaux et internationaux autour de la promotion culturelle.

Artiste danseur et chorégraphe, Issa Sanou est le promoteur de l’évènement

Pour lui, cette activité doit être pérennisée pour permettre aux jeunes générations de s’approprier les valeurs cardinales de la culture africaine, gage du développement du continent. Pour ce faire, il a marqué la disponibilité de la commune à accompagner le VAPAJ pour l’atteinte de ses objectifs.

Pour Siaka Sanou, représentant la ministre de la culture, patronne de la 6ème édition du VAPAJ, si les VAPAJ n’existaient pas, il aurait fallu les créer car c’est selon lui une activité qui apporte de la plus-value à la culture burkinabè et même africaine. Il a ainsi encouragé le promoteur à garder la même détermination pour la valorisation de la culture burkinabè et africaine aux niveaux national et international.

Notons que ce sont des centaines d’artistes venus de la Guinée, du Mali, de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso qui ont été mobilisés pour le spectacle d’ouverture et pour la suite des VAPAJ qui connaitront leur apothéose le 1er août 2021.

Abdoulaye Tiénon/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.