Valorisation de produits locaux : le ministre du commerce visite des unités de transformation à Bobo

Le ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Harouna Kaboré a entamé une série de visite à des unités de transformation de produits locaux dont le beurre de karité. Objectif, toucher du doigt les réalités de ces unités qui ont bénéficié du soutien du ministère en matériel de production et de transformation. La visite a débuté dans la soirée du jeudi 18 juin 2020 par le Réseau des Productrices de Beurre de Karité des Hauts-Bassins et Cascades (RPBHC) et l’entreprise Ténin Traoré.

En effet, le ministère a, à travers le cadre intégré renforcé (CIR) appuyé des unités de transformations de produits locaux.

Ainsi, le Réseau des Productrices de Beurre de Karité des Hauts-Bassins et des Cascades a bénéficié d’une chaîne complète de production de beurre de karité avec un groupe électrogène ainsi que des emballages et étiquettes.

D’une valeur totale de plus de 18 millions de FCFA avec une contribution de 30% du bénéficiaire, cet appui du ministère a permis à la coopérative, selon le conseiller technique du réseau, Oumar Cissé Tiémogo, de doubler la capacité de production de l’entreprise.

Passé de 300 à 600 tonnes de production annuelle, le réseau se réjoui du soutien du ministère qui a permis de booster son activité. Le souhait de l’unité de production de beurre de karité est de passer d’une production semi industrielle à une production industrielle.

Le conseiller technique du réseau n’a surtout pas hésité à tabler sur les spécificités de la coopérative pour expliquer son succès fulgurant en matière de production et de transformation d’amande de karité.

A en croire Oumar Cissé Tiémogo, le réseau a dans son escarcelle plusieurs certifications au niveau national, sous régional et international.
De ces certifications, il cite la certification nationale MBF, la certification de l’Union Européenne et la certification NOP des Etats-Unis dont le réseau est le premier à l’avoir en Afrique de l’Ouest en matière de production et de transformation de beurre de karité.

Pour ce responsable de la société, la visite du ministre du commerce sonne comme un appel à la promotion du « consommons local ». Ce qui donne selon lui, une plus-valu à leur production.

Pour le ministre Harouna Kaboré, l’appui du ministère à cette structure productrice de beurre de karité n’est pas fortuit. Selon lui, c’est une société qui intègre la performance, la qualité et la responsabilité sociétale de l’entreprise.

Il soutient que le réseau ne se contente pas seulement de fabriquer du beurre mais tient aussi compte des questions environnementales, des questions du développement des membres et d’actions de solidarité. « Ce que nous sommes venus faire ici, c’est de constater de visu un certain nombre d’équipements et de manuels guides que nous avons livré à la structure pour renforcer ses capacités. On a constaté qu’avec l’appui du ministère, le réseau a pu doubler sa capacité de production. Et on peut imaginer qu’à chaque fois qu’on renforcera les capacités, la production peut augmenter. Et cela est une bonne chose » s’est réjoui le ministre de l’apport du matériel dont la structure a bénéficié de son ministère.

Harouna Kaboré s’est réjoui du travail abattu par l’unité de transformation de beurre de karité

Harouna Kaboré justifie donc l’accompagnement de son ministère à cette unité par la qualité du travail abattu. Il souligne le fait qu’au-delà de la certification nationale, le réseau est certifié sur le plan international l’autorisant ainsi à se rendre sur les marchés internationaux. Ce qui selon le ministre, mérite des encouragements.

Notons que l’investissement du réseau s’élève à plus de 100 millions de FCFA et regroupe plus de 14000 membres dans les régions des Hauts-Bassins et des Cascades.

Abdoulaye Tiénon

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire