UNPCB : Le conseil d’administration renouvelé

Ce lundi 28 février 2022, a eu lieu au siège de l’union nationale des sociétés coopératives des producteurs de coton du Burkina à Bobo-Dioulasso, l’assemblée générale élective du tout nouveau conseil d’administration de la faitière. Au sortir des élections, N’Kambi Nikiébo, seul candidat à la présidence a été élu par acclamation pour un mandat de 5 ans.

Précédemment président provincial des cotonculteurs du Tuy, N’Kambi Nikiébo seul candidat en lice à la présidence de l’UNPC-B a été élu par acclamation à la tête d’un conseil d’administration de 12 membres.

Le désormais président de l’UNPC-B dit être enthousiaste et compte sur l’union sacrée de tous les producteurs pour réussir sa mission. « Pour le travail à venir, on a toujours dit que c’est l’union sacrée qui fait le travail. J’invite mes collaborateurs à bien travailler main dans la main pour faire rayonner le coton du Burkina Faso jusqu’à l’international » a-t-il indiqué.

Il regrette qu’au moment où son équipe et lui prennent les rênes de l’UNPC-B, le pays vacille entre le 3ème et le 4ème rang au classement des producteurs de coton en Afrique de l’ouest. C’est ainsi qu’il a tenu à inviter ses collaborateurs directs notamment les techniciens à tout mettre en œuvre afin de rehausser la production cotonnière du Burkina Faso et reprendre visé le 1er rang de producteur en Afrique de l’ouest.

N’Kambi Nikiébo est le nouveau président de l’UNPCB

Le président N’Kambi Nikiébo reconnait que les producteurs de coton ne parlent pas le même langage, mais dans la production, dit-il « c’est la même variété de coton qui est produite ».

Pour remédier à cela, il entend procéder par la sensibilisation et la communication afin de ramener les uns et les autres à la raison car pour lui, c’est le coton qui lie les producteurs, et l’intérêt supérieur de la nation doit primer. A cet effet, il appelle les différents protagonistes à taire leurs divergences, conjuguer leurs efforts et avancer la main dans la main afin d’abolir tout ce qui freine la production cotonnière au Burkina Faso.

Il rassure qu’avec lui, il n’y aura pas de frondeurs parmi les producteurs de coton, car tout le monde est invité à travailler pour que la campagne cotonnière 2022-2023 soit celle du Burkina Faso.

Lass/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap