Université Nazi Boni : Une cellule de veille et d’alerte scientifique pour accroître l’excellence scientifique

Le président de l’université Nazi Boni (UNB), Professeur Macaire Ouédraogo a procédé à l’installation des membres d’une cellule scientifique créée en avril dernier. Le but de la création de cette cellule de veille et d’alerte scientifique est de renforcer l’excellence au sein de la communauté universitaire de l’université Nazi Boni. Composée de compétences diverses, les membres de ladite cellule ont été officiellement installés dans la matinée du vendredi 5 mai 2020 au sein du centre de recherche de l’université appelé « centre de calcul ».

Renforcer l’excellence à l’université Nazi Boni (UNB) est l’objectif de la mise en place d’une cellule de veille et d’alerte scientifique. Créée par le président de l’université Nazi Boni le 22 avril dernier, cette cellule a pour mission de collecter les informations sur toutes les opportunités scientifiques locales, régionales et internationales pertinentes pour l’UNB.

Elle est également chargée de diffuser les informations collectées sur les opportunités scientifiques au sein de la communauté universitaire de l’UNB et ses partenaires.

La cellule doit enfin faire des prospections de potentiels bailleurs de fonds de la recherche scientifique, d’expertises, de l’innovation et de partenariats stratégiques. Toute chose qui permettra à l’université d’être plus compétitif en matière de recherche

En matière de recherche, il faut selon le président de l’université Nazi Boni, Professeur Macaire Ouédraogo, avoir un outil organisé pour l’identification des opportunités scientifiques afin de faciliter la recherche de financement de projets.

Ainsi la présente cellule mise en place permettra selon lui, de coaliser les efforts pour les appels à projets afin d’être plus compétitif. C’est pourquoi selon Macaire Ouédraogo, une organisation en cellule de veille et d’alerte s’est montrée indispensable à l’université Nazi Boni car souligne-t-il, la recherche est fondamentale dans la vie d’une institution d’enseignement et de recherche. « Cette cellule permettra à notre université d’être plus opérationnelle car c’est l’excellence que nous recherchons et l’excellence universitaire passe toujours par la recherche et nous, nous estimons que c’est cette recherche qui va permettre de mieux connaitre l’université Nazi Boni. Ainsi nous allons vendre cette recherche à l’extérieur et ce serait une occasion pour faire connaitre les talents de nos enseignants. C’est pourquoi, il était nécessaire que nous puissions nous organiser en cellule pour être plus efficient dans la gestion des projets scientifiques à venir » a fait savoir le président de l’université Nazi Boni, Professeur Macaire Ouédraogo.

Pour le président de la cellule de veille et d’alerte scientifique de l’université Nazi Boni, Professeur Ibrahim Sangaré par ailleurs vice-président chargé de la recherche, de la prospective et de la coopération internationale de l’UNB, l’initiative de la création de cette cellule est opportune.

Remise de manuels au profit de la cellule par le Président de l’UNB

Il estime en effet, qu’il existe des opportunités que les travaux de la cellule permettraient de saisir car pour lui, l’information sur la recherche scientifique pourrait être disponible en temps réel au profit de toute la communauté universitaire. Toute chose qui, selon Ibrahim Sangaré, serait efficace à répondre aux attentes de tous les acteurs.

Notons que pour le bon fonctionnement de la cellule, le président de l’université a ; à l’issu de la cérémonie d’installation, procédé à une remise de manuels à la bibliothèque de l’université pour l’utilisation des membres de cellule.

Composé de 12 membres, la cellule devra se réunir au moins 1 fois par mois sur convocation de son président et le mandat des membres actuels est de 1 an renouvelable.

Abdoulaye Tiénon

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire