Université Nazi Boni : rendez-vous le 8 juin prochain pour la 3ème édition de la nuit du communicateur

Le lundi 3 juin 2019, le club des communicateurs de l’université Nazi Boni (CCUNB) a animé une conférence de presse à Bobo-Dioulasso. Objectif, informer l’opinion de la tenue d’une soirée gala, dénommée « soirée gala des communicateurs » qu’il organise le 8 juin 2019 à la maison de la culture de Bobo.

Latif Ouédraogo, président du club des communicateurs de l’UNB

La soirée gala des communicateurs, comme l’a souligné Latif Ouédraogo, président du club des communicateurs de l’UNB est une opération annuelle ayant pour objectif de faire connaitre la filière communication d’entreprise et de promouvoir les mérites du métier de communicateur.
Pendant une nuit, dans l’hémicycle de la maison de la culture, ajoute-t-il, la soirée regroupera des acteurs du monde entrepreneurial, estudiantin et administratif.

Prévu pour se tenir sous le thème : « l’importance et la place du communicateur dans le développement des entreprises et la culture d’une société citoyenne », cette soirée gala aura au programme plusieurs activités, avec au centre, des communicateurs pour des échanges d’expériences, de découvertes, de détentes et de réseautage dans un cadre « harmonieux et somptueux ».

Il y aura également une pièce théâtrale réalisée par le club UNESCO sur le thème de la soirée. S’en suivra une projection de film documentaire réalisé par les étudiants de ladite filière et un défilé de mode, suivi de prestations d’artistes musiciens et humoristes.

Le ticket d’entrée est disponible au tarif de 3000f cfa en prévente pour les étudiants de la filière et 5000f sur place pour tout particulier souhaitant prendre part à la soirée. L’accès à la salle est également autorisé sous présentation d’une invitation personnalisée délivrée par le club selon son président.

Créé en 2014, le club des communicateurs de l’université Nazi Boni a pour but, la valorisation de la filière communication et du métier de communicateur.

Depuis lors, le club a organisé des conférences, des panels, des ateliers de formation et des soirées gala. Toute chose qui a permis, selon ses responsables, la prise de conscience de l’existence de la filière mais aussi de l’importance du métier de communicateur.

AK Sanou

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire