Université Nazi Boni: Les étudiants donnent un mois au ministre Maïga pour concrétiser ses promesses

Suite à la grève  réprimée des étudiants par les forces de l’ordre le jeudi dernier, la coalition syndicale des étudiants de l’Université Nazi Boni de Bobo-Dioulasso a tenu une assemblée générale avec l’ensemble des étudiants ce jeudi 20 décembre 2022 sur le site de l’INSSA. Objectif faire le bilan de la lutte autour de la Plateforme Minimale d’Action.

Face à l’assemblée générale avortée des étudiants le jeudi dernier qui a entraîné des échauffourées entre les forces de sécurité et les étudiants, la coalition syndicale de lutte pour la revendication des droits des étudiants, était devant leurs camarades lors d’une nouvelle assemblée générale pour faire le point de la lutte.

Ainsi l’assemblée générale s’est articulée autour d’un point essentiel à savoir les échanges sur les six (06) revendications de la Plateforme Minimale d’Action (PMA) qui a été soumis au ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, porte-parole du gouvernement Alkassoum Maïga lors de sa venue à Bobo pour un dialogue avec les protagonistes.

Les étudiants ont pris part à l’assemblée générale

Lors des échanges avec leurs camarades, la coalition a signifié qu’au sortir de leur rencontre avec le ministre le Samedi 15 janvier 2022, ce dernier a marqué son accord pour quatre points et n’a pas répondu favorablement à deux points inscrits dans la plateforme Minimale d’Action. « Les deux points qui n’ont pas eu de satisfaction sont plus importants pour nous que les quatre points qui ont eu satisfaction », a laissé entendre Moussa Maïga l’un des porte-parole de la coalition.

La coalition a également fait cas de l’état des blessés de la répression et demande la solidarité des étudiants pour continuer la lutte dans le sens de préserver leurs acquis, situer les responsabilités de cette crise et se préparer à lutter pour la réintégration des quatre étudiants renvoyés « de manière abusive ».

Pour l’un des porte-parole de la coalition Moussa Maïga, les quatre points d’accord avec le ministre sont des promesses et selon lui,  « une promesse est une dette ». Il a affirmé que la coalition donne un délai d’un mois au ministre pour la matérialisation de ce qu’il a promis.

Par ailleurs,  il a félicité l’ensemble des étudiants de l’Université Nazi Boni de s’être massivement mobilisé pour la quatrième tranche du FONER qui a été lancée. Cependant il a rappelé qu’il y aura des procédures judiciaires qui seront entamées dans les jours à venir pour situer les responsabilités concernant les tirs de balles sur les étudiants.

Abdoul Aziz Senou/Stagiaire Ouest Info

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap