Université Nazi Boni: L’amélioration de l’employabilité des étudiants au cœur d’un atelier

Ce lundi 6 décembre 2021, le président de l’université Nazi Boni de Bobo-Dioulasso, Professeur Macaire Ouédraogo a présidé la cérémonie d’ouverture d’un atelier sur les incubateurs d’entreprises. Prévu  se tenir les 6 et 7 décembre 2021, cet atelier vise à opérationnaliser et améliorer l’employabilité des jeunes.

La sensibilisation, l’esprit d’entreprise, le design feecking, comment saisir une opportunité de financement, le business model come-back, la rédaction du plan d’affaire. Ce sont entre autres, les concepts qui seront abordés durant les 48 heures d’atelier sur les incubateurs d’entreprises.

Selon le président de l’université Nazi Boni (UNB) de Bobo-Dioulasso, Professeur Macaire Ouédraogo, la mission première des institutions d’enseignement c’est la formation.

Le présidium à l’ouverture de l’atelier

Aujourd’hui insiste-t-il, en plus de la formation, il y a le concept de responsabilité sociétale qui s’impose aux universités publiques. Chose qui implique le fait de former en tenant compte des besoins de la société et des entreprises.

D’où l’implication des acteurs de l’extérieur et des partenaires à cette formation de sorte à pouvoir dégager un profil qui puisse être prisé à la sortie des résultats.

C’est pour lui, ce qui pourrait réduire le taux de chômage, augmenter l’employabilité des jeunes et la compétitivité. Il trouve que l’employabilité est vue sous deux angles à savoir l’auto-emploi et la recherche de l’emploi.

Dans ce contexte, Professeur Ouédraogo estime que l’auto-emploi devrait occuper une grande importance dans l’employabilité des jeunes qui demeure un objectif majeur du programme présidentiel à savoir réduire de façon considérable le taux de chômage des jeunes et des femmes.

Pour lui, ces jeunes ont d’excellentes idées qu’il faut incuber afin de dégager de grands projets qui seront accompagnés. Sur 135 projets, les 10 projets arrivés à maturation permettront aux porteurs après incubation de s’auto-employer et d’employer d’autres personnes.

Le Professeur Macaire Ouédraogo, président de l’université Nazi Boni (UNB) a salué la tenue de cet atelier

Pour Issiaka Boreaud l’un des formateur, il faut changer de paradigme en terme de formation dans les universités, d’où cette initiative de l’UNB d’inclure dans son programme le système d’incubateur.

Selon lui, son rôle c’est d’accompagner à la transformation des idées de projets en entreprises viables et opérationnelles. Ces projets dit-il, doivent répondre à un besoin sociétal au niveau de leur communauté et qui peuvent les permettre de vivre et d’employer d’autres jeunes.

A noter que les 10 meilleurs projets seront sélectionnés par une commission constituée d’experts en incubation d’entreprises et création de start-ups.

Lass/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap