Université Nazi Boni : la structuration de la recherche au cœur d’un atelier de réflexion

Pour une durée de 72h, un atelier de réflexion sur la structuration de la recherche à l’Université Nazi BONI, s’est ouvert ce lundi 30 novembre 2020 au centre de formation et de recherche de Bobo. Ledit atelier, vise, selon le vice-président de l’UNB en charge des études, le Pr Ibrahim Sangaré, un peu plus spécifiquement à mener une réflexion sur l’organisation de la recherche et sur la formation doctorale.

Il s’agira durant ces 3 jours de travaux, selon le Pr Ibrahim Sangaré de scruter les textes nationaux orientant les différents programmes de la recherche au Burkina Faso, mais aussi ceux concernant la formation des doctorants.

Avec l’accompagnement d’experts internationaux, il sera également question, soutient-il, de voir le cadre international qui sied pour situer les ambitions de l’UNB en terme de recherches.

Cette démarche, à entendre le président de L’UNB, le Pr Macaire Ouédraogo, ne vient que soutenir les efforts de son institution dans sa quête de l’excellence, pour qu’elle soit forte et compétitive. Le maillon faible aujourd’hui des universités reste le domaine de la recherche, estime-t-il.

Les universités font face pour la plupart du temps à une difficulté de financement dans ce domaine, ce qui ne devrait pas être le cas, à en croire ses propos. Au contraire pour lui, il faudrait une fédération de la recherche à travers des laboratoires de recherches qui vont non seulement impliquer les institutions d’enseignement, mais aussi de recherches.

Notons que cet atelier se tient avec le partenariat de l’Agence Universitaire de la Francophonie et la collaboration des écoles doctorales en sciences naturelles et agronomie, en sciences de la santé, et en sciences et techniques.

Abdoul-Karim E. SANON

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire