Université Nazi Boni : effectivité de la reprise des cours dans les conditions d’hygiènes édictées

Ce lundi 11 mai 2020, l’université Nazi Boni de Bobo-Dioulasso a procédé à la reprise de ses activités pédagogiques. Le Pr Macaire Ouédraogo, président de cette institut et ses collaborateurs ont initié une sortie terrain à cet effet pour constater de visu l’effectivité de cette reprise. Une reprise qui s’est faite dans le respect des conditions d’hygiènes recommandées par les autorités sanitaires, dans cette situation de pandémie du coronavirus.

Pour cette reprise des activités pédagogiques à l’université Nazi Boni de Bobo- Dioulasso, dans un contexte d’insécurité sanitaire dû au nouveau coronavirus, ce sont 2500 étudiants sur un effectif total de plus de 25000 qui devraient reprendre les cours en présentiel, selon le Pr Macaire Ouédraogo. Mais ce 11 mai, les petits effectifs sont prioritaires pour débuter, à savoir les filières de moins de 50 étudiants, a-t-il précisé.

La délégation mise sur place, avec à sa tête le président de l’UNB, a effectivement pu constater l’effectivité de la reprise des cours, dans le respect des mesures barrières.

Devant chaque salle de classe au centre de calcul, se trouve un dispositif de lave main et des cache-nez ont été mise à disposition des étudiants qui, du reste, sont installés à au moins plus d’un mètre les uns des autres.

Une reprise certes pas comme les autres, mais qui ravi enseignants et étudiants qui visiblement étaient impatient de renouer avec les salles classes. C’est le cas avec le Dr Tidiane Yélémou, enseignant chercheur à l’UNB, qui à notre passage était en cours de sécurité des réseaux informatiques, avec ses étudiants en master I de cyber sécurité.

La distanciation physique est respectée dans cette salle de classe

Le cours, nous a-t-il confié, a été à moitié dispensé en ligne, et c’est la partie pratique qui a prévalu leur présence en salle pour une meilleure compréhension. Même sentiment de joie partagé par Irène Taro, étudiante en master I de cyber sécurité.

La délégation a ensuite mis le cap sur l’institut Maranatha. Là, tandis que certains sont en cours, d’autres ont retrouvé les classes par des évaluations, à l’image de la 1ère année de marketing et gestion commercial, divisée en deux groupes de 12 étudiants, afin de respecter la distanciation physique. Enseignants et étudiants, tous se sont soumis aux mesures d’hygiène en ce jour, et promettent de continuer dans ce sens.

Par ailleurs, en ce qui concerne les grands effectifs, ceux excédant la centaine d’étudiants, voir 500, pourraient reprendre les cours, « si tout va bien », d’ici la fin de la semaine, a laissé entendre le Pr Macaire Ouédraogo.

Pour ce faire, a-t-il rassuré, des amphithéâtres de grande capacité d’accueil seront rendu disponible dans le but de respecter au mieux les mesures d’hygiènes sanitaires.

Abdoul-Karim E. Sanon

Une pensée sur “Université Nazi Boni : effectivité de la reprise des cours dans les conditions d’hygiènes édictées

  • 12 mai 2020 à 3 h 22 min
    Permalink

    Bonjour! Moi je repond au nom de Sanou Sonde Adama, Étudiant orienté en SB de l’Université Nazi Boni depuis lors on a pas de nouvel sur notre rentrée scolaire. Vraiment c’est avec un sentiment de tristesse qui m’exprime ce matin, si l’État pouvait pensée un tout petit a notre cas,cela allait nous réjouir

    Répondre

Laisser un commentaire