Université Nazi Boni de Bobo : 8 nouveaux professeurs agrégés en médecine

Le vendredi 13 novembre 2020, l’université Nazi Boni (UNB) a accueilli ses 8 lauréats de la 20ème session du concours d’agrégation du conseil africain et malgache de l’enseignement supérieur (CAMES) tenu au Congo Brazzaville. C’était l’occasion pour ces 8 nouveaux agrégés d’être félicités par le président de leur université d’origine mais aussi par leur collègue et étudiants.

Accueillir, féliciter et encourager les lauréats de l’université Nazi Boni de la 20ème session du concours d’agrégation tenu au Congo Brazzaville, est l’objectif de cette cérémonie organisée par la présidence de l’université Nazi Boni (UNB).

Pour le président de l’UNB professeur Macaire Ouédraogo, ces lauréats sont de bons exemples de culture d’excellence à l’université Nazi Boni. « Pour moi, ce sont des combattants parce qu’ils sont allés défendre l’honneur et la dignité du Burkina Faso. Dignement, ils sont revenus, élevés au grade de maître de conférence agrégé » s’est-il satisfait.

Tous spécialistes en médecine, le président de l’université s’est réjoui des profils des différents lauréats dont une femme qui, du reste est le premier et unique professeur agrégé en physiologie au Burkina Faso. Toute chose qui a amené le professeur Macaire Ouédraogo à voir en ces résultats la quête permanente de l’excellence au sein de l’UNB.

Une photo de famille pour immortaliser l’évènement

Pour ce faire, il a encouragé les candidats malheureux avant de les inviter à, d’ores et déjà se mettre au travail pour qu’ils puissent être eux aussi, lauréats de la session prochaine.

Pour magnifier les 8 lauréats, Macaire Ouédraogo prévoit une nuit d’excellence au cours de laquelle leur mérite sera reconnu. Après cela, ils seront reçus par le président du Faso pour des félicitations, à en croire le président de l’université.

Prenant la parole au nom de ses collègues lauréats, Salifou Gandema n’a pas manqué de traduire leur reconnaissance aux autorités du pays et à l’UNB pour leur soutien.

Il est convaincu que les défis essentiels qui s’imposent à eux, sont de former la relève et de chercher à atteindre le dernier niveau qui est la titularisation.

LD

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire