Université Nazi Boni: Alkassoum Maïga visite les chantiers d’extension

Le ministre en charge des enseignements secondaire, supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Alkassoum Maïga a visité des chantiers d’extension de la capacité d’accueil de l’université Nazi BONI. Accompagné du responsable de l’UNB, Macaire Ouédraogo, le ministre est allé sur trois sites afin de toucher du doigt l’état d’avancement des travaux sur chaque site. C’était ce mercredi 30 septembre 2020.

Constater de visu l’état d’avancement des travaux sur les chantiers et encourager les acteurs impliqués dans leur exécution, c’est le principal objectif de la sortie du ministre en charge des enseignements secondaire, supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Alkassoum Maïga.

Selon lui, le principal problème des universités du Burkina, c’est le manque d’infrastructures.

Ainsi, le ministre a d’abord visité le chantier de construction de la présidence, de la vice-présidence et des services financiers de l’université.  S’est-il rendu aussi sur le site du secteur 22. A ce niveau, ce sont des blocs pédagogiques, des salles modulables qui sont en construction pour abriter des laboratoires, des bureaux pour enseignants et des salles de cours.

Une infrastructure visitée par le ministre

A côté de cela, ajoute le ministre, « nous avons trois bâtiments qui sont en train d’être érigés pour abriter les UFR et les instituts ». A Nasso, le ministre a fait le constat de travaux de réhabilitation au niveau de la présidence. A l’issue de la visite, Alkassoum Maiga s’est convaincu du fait que l’UNB bénéficie d’un appoint en termes d’infrastructures. Toute chose qui l’a satisfait.

Du haut de cette satisfaction, ce dernier a tenue à saluer le président de l’UNB pour toutes les initiatives prises afin d’étoffer la capacité d’accueil de cette université et surtout pouvoir donner des espaces de travail aux UFR et aux enseignants.

« On peut d’ores et déjà féliciter les entreprises pour les efforts consentis, leur dire de mettre les bouchées double pour que cette rentrée qui s’annonce puisse avoir ces infrastructures qui vont être très utiles pour les étudiants, les enseignants et répondre aux attentes des partenaires sociaux qui sont les syndicats pour l’obtention d’un climat social apaisé » s’est-il par ailleurs, adressé aux entreprises en charge de travaux.

LD

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire