Université de Dédougou : La première promotion des socio-anthropologues en fin de premier cycle

Ce samedi 07 mai 2022, s’est déroulée dans la salle polyvalente de la cité du Bankuy,  la cérémonie officielle de sortie de la première promotion des étudiants en socio-anthropologie, totalement formée à l’Université de Dédougou. Placée sous le patronage du gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun, Babo Pierre Bassinga, cette cérémonie a connu la participation des forces vives de la région. Ces sont des étudiants « capables de s’adapter à diverses situations », à en croire le porte-parole de la promotion, Athanase Oumsaoré, qui sont désormais prêts à faire valoir leurs compétences.  

Ils sont au total quarante-neuf (49) étudiants diplômés de licence en socio-anthropologie de l’université de Dédougou à effectuer dans la matinée de ce samedi 07 mai 2022 leur sortie.  Par cette sortie officielle, ces étudiants tournent la page de la vie estudiantine.  

Cette première promotion de socio-anthropologues, porte le nom de baptême « Professeur Patrice Toé ». Et le porte-parole de ceux qui sont désormais appelés à monnayer leurs compétences sur le marché de l’emploi, Athanase Oumsaoré de dire que « Pr Patrice Toé est un sociologue et anthropologue. Il est enseignant-chercheur dans toutes les universités du Burkina et même au-delà ».

En considération des qualités de ce professeur, « chaque étudiant de la première promotion de socio-anthropologues formés à l’université de Dédougou rêve de devenir comme Pr Patrice Toé », a insisté Athanase Oumsaoré.

Pour le président de l’université de Dédougou, Pr Alou Kéita, « la formation de la première promotion de socio-anthropologues de l’université dont il est à la tête a tenu compte de tout ce qu’un sociologue pourrait avoir besoin pour être compétitif sur le marché de l’emploi ». Il en veut pour preuve, la réalisation par les étudiants de monographies de 35 villages sur les 37 rattachés à la commune de Dédougou et bien d’autres productions intellectuelles.

Fort de cette conviction, Pr Kéita a plaidé pour l’exploitation de ces nouvelles compétences pour booster le développement local et national au profit des populations. 

En rappel, la première promotion de socio-anthropologues de l’université de Dédougou a effectué sa rentrée le 18 février 2019.

  Sougrinonma Belem/correspondant à Dédougou

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap