UNB: Une “foire” des doctorants pour échanger autour de leurs travaux

Dans la matinée de ce mercredi 11 mai 2022, le président de l’université Nazi Boni (UNB) de Bobo-Dioulasso, Professeur Macaire Ouédraogo a procédé à l’ouverture des troisièmes journées doctoriales de ladite université. La cérémonie d’ouverture des travaux a eu lieu dans la salle de conférence du centre de formation et de recherche de l’UNB.

C’est sous le thème « Science et technologies, leviers pour un développement durable et entrepreneuriat des jeunes », que se tiennent les troisièmes journées doctoriales de l’université Nazi Boni (UNB) de Bobo-Dioulasso.

Selon le président de l’UNB Professeur Macaire Ouédraogo, ces doctoriales visent à guider les doctorants dans leurs travaux de thèse. Pour lui, Nazi Boni est en quête de l’excellence, chose qui requiert un processus de transformation de qualité de l’académie, la professionnalisation et la promotion de la recherche.

Il précise que c’est dans ce cadre qu’il apparait que cette recherche est un véritable levier de développement durable.

Ce qui pour lui, devrait de plus en plus tenir compte des besoins de la société. « Les solutions trouvées et les produits obtenus doivent être en rapport avec les besoins de la société, d’où le thème de ces journées » a-t-il ajouté.

Le président de l’UNB estime que cette activité doit permettre des échanges directs entre les doctorants et les encadreurs, car dit-il, il va s’agir de faire le bilan de la dynamique d’avancement des travaux de thèse, de tisser un réseautage, de renforcer les compétences et de parfaire des projets personnels.

Il salue cette initiative car pour lui, l’école doctorale devrait se présenter comme un centre d’immigration des idées d’innovations et permettre la coopération ou la synergie en vue de renforcer la collectivité. Ce qui sous-entend chez lui que le développement scientifique qui constitue un levier de développement doit pouvoir formater l’esprit au sein des écoles doctorales et faire en sorte à donner les outils nécessaires d’acquisition du savoir.

Le Professeur Macaire Ouédraogo dans son adresse a ainsi tenu à féliciter les organisateurs de ces journées pour avoir pu les tenir. Par ailleurs, il leur réitère son accompagnement et celui de la communauté universitaire de Nazi Boni pour qu’ensemble l’on puisse relever les défis de l’excellence et espérer que les autres écoles puissent emboîter le même pas.

A noter que ce sont 62 doctorants qui sont concernés par ces journées.

Moussa Koné (Ouest-info.net)

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap