UNB: La FESCI-BF chez le président Macaire Ouédraogo

La Fédération Estudiantine et Scolaire pour l’Intégrité au Burkina Faso (FESCI-BF) a initié une rencontre avec le président de l’université Nazi Boni, Professeur Macaire Ouédraogo. Objectif, discuter des questions qui concernent la plateforme minimale d’actions au sein de l’université. C’était le lundi 07 mars 2022 en présence de plusieurs collaborateurs du président de l’UNB.

Le bureau exécutif de la FESCI-BF était chez le président de l’université Nazi Boni ce lundi 07 mars 2022. A l’ordre du jour de cette rencontre, le bilan de la mise en œuvre des six (06) points de la plateforme minimale d’actions au sein de l’université.

Au cours de cette rencontre, la structure estudiantine a noté des efforts dans la satisfaction de leurs points de revendication d’un certain moment. Entre autres, ils ont relevé l’état d’avancement positif des évaluations et délibérations dans certaines unités de formation, l’augmentation de la capacité d’accueil d’étudiants avec la location d’une salle de cours de 1500 places au profit de la promotion 2021 de SVT, l’acquisition d’une soixantaine de vidéoprojecteurs et le règlement de la quatrième tranche du FONER.

A cela, les étudiants qui ont initié la rencontre ont ajouté des pourparlers pour augmenter les horaires de desserte des bus SOTRACO au profit des étudiants.

Des avancées que la section des Hauts-Bassins de la FESCI-BF n’a pas manqué de saluer. Ils invitent par ailleurs la direction de l’université à continuer dans ce sens pour satisfaire entièrement les doléances des étudiants pour de meilleurs rendements au sein de l’UNB.

Pour l’heure, ils ont promis de continuer le plaidoyer et de poser d’autres actions pour la promotion des intérêts des étudiants de Nazi Boni. Par ailleurs, les responsables de la FESCI-BF disent se démarquer des mouvements d’humeur  parfois accompagnés de violence que l’on constate parfois sur le campus de l’UNB.

Une attitude qui n’a pas laissé indifférent le président de l’UNB, Professeur Macaire Ouédraogo qui a salué l’initiative à sa juste valeur. Il a par ailleurs promis d’accompagner toute action allant dans le sens du dialogue pour un climat de travail apaisé afin que l’excellence soit pérenne au sein de l’université de Bobo.

Ainsi la FESCI-BF a promis de revenir dans deux (02) semaines pour des échanges beaucoup plus profonds avec le président Macaire Ouédraogo sur les aspirations réelles des étudiants.

Chose que le président n’a pas hésité à acquiescer car dit-il, le dialogue et la communication constituent les canaux de résolution de crise par excellence.

AB/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap