UNB: 18 médecins d’urgence médico-chirurgicale en fin de stage à l’école des sapeurs-pompiers

image_pdfimage_print

Ce mercredi 6 octobre 2021, le président de l’université Nazi Boni de Bobo-Dioulasso a présidé une cérémonie de remise de diplôme de fin de formation aux médecins stagiaires en médico-chirurgie. Au nombre de 18, ces médecins ont effectué un stage de formation de deux semaines à l’école nationale des sapeurs-pompiers (ENSP) de Bobo-Dioulasso. La cérémonie de remise a eu lieu en présence du commandant de l’Ecole Nationale des Sapeurs Pompiers Mamadou Go et des responsables de l’Université Nazi Boni

Donner des connaissances en geste de prompt secours aux étudiants en spécialisation en médecine d’urgence chirurgicale pour compléter leur cursus de formation et une bonne prise en charge de leurs patients. C’est l’objectif visé par la formation des médecins stagiaires à l’école nationale des sapeurs-pompiers à l’initiative de l’Université Nazi Boni de Bobo-Dioulasso.

Selon le président de cette université, Professeur Macaire Ouédraogo, ce diplôme a deux composantes essentielles à savoir la pré-hospitalisation chargée de la gestion de tout ce qui est urgences vitales où le pronostic vital du patient est engagé avant l’admission à l’hôpital et celle qui vise les soins d’urgences administrés après l’hospitalisation.

Avant l’hospitalisation fait-t-il savoir, « il y a des situations où on a besoin d’apporter notre secours au patient ou à l’individu qui est en difficulté vital ». Pour ce faire, il faut des gestes assez précis pour lever toute compromission du pronostic vital et permettre au patient de pouvoir vivre. Il indique que ce sont des gestes simples mais lorsque le médecin n’est pas entrainé à les appliquer de façon improvisée chez le patient au bon moment suivant le contexte donné, il peut y avoir perte de vie.

Les officiels à la cérémonie de remise des attestations de fin stage

Ainsi, professeur Macaire Ouédraogo croit qu’avec cette formation, les médecins bénéficiaires peuvent désormais livrer des gestes de secourisme pour sauver la vie de tous les patients en situation de détresse vitale.
Par ailleurs, il a saisi cette occasion pour féliciter et encourager les médecins stagiaires à tirer le maximum de profit de cette formation dont ils ont bénéficié.

Commandant de l’ENSP, Mamadou Go à rassuré que les 18 stagiaires ont effectivement bénéficié des principes fondamentaux de secourisme de niveau 1 pour pouvoir faire face à toutes les situations qui vont se présenter dans leur carrière. Il ajoute que des phases pratiques ont été opérées au cours desquelles les stagiaires ont effectué des sorties terrain avec les équipes d’intervention des sapeurs-pompiers pour honorer les demandes de secours.

Zéphirin Garané, récipiendaire salue la tenue de cette formation. Pour lui si elle n’existait pas, il aurait fallu la créer et la pérenniser car elle les a permis de se familiariser avec des gestes prompts et précis dans des situations désespérées sans le matériel nécessaire ou hors d’une formation sanitaire.

Lass/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.