Twellium Industrie: Direction et personnel ont fumé le calumet de la paix

Dans l’après-midi de ce lundi 18 juillet 2022, l’administration de Twellium industrie et les représentants de son personnel ont animé ensemble une conférence de presse. Objectif, porter à la connaissance de l’opinion de ce qu’un accord a été trouvé à la crise qui les opposait depuis le 14 juillet.

Autour d’une même table, la direction de Twellium industrie et les représentants de son personnel ont animé une conférence de presse au cours de laquelle les protagonistes de ces derniers jours ont parlé d’une même voix.

Pour le délégué du personnel, Mahamadou Dao, la rencontre d’hier a permis de trouver un consensus avec la direction de l’entreprise. Il a fait savoir que satisfaction a été donnée à la quasi-totalité de leurs points de revendication.

Selon lui, le consensus a été arrêté avec la direction de commun accord avec tous les travailleurs de l’entreprise qui étaient en mouvement d’humeur. Il a confirmé que le travail a repris ce matin à 6h et l’usine fonctionne normalement. Chose que les journalistes ont eu l’occasion de constater après la conférence de presse.

A Twellium industrie, la production a effectivement repris ce lundi

Abordant le mouvement d’humeur des travailleurs, le directeur administratif et financier de la société, Seydou Ouédraogo a souligné que cette crise est la résultante d’une incompréhension et surtout d’un problème de communication. Pour ce faire, il a rassuré qu’un travail de fond sera fait pour éviter à l’avenir ces genres de désagréments. Ainsi, la communication et le dialogue seront renforcés et tous les problèmes trouveront certainement selon lui leurs solutions à l’interne.

Responsable marketing et communication, Adama Diarra rassure que les soins des blessés de la répression de la police pendant la grève sont entièrement pris en charge par la société. Pour lui, cette situation n’a été le souhait de personne. Elle est juste arrivée de manière malencontreuse. Il souhaite que ces blessés recouvrent entièrement la santé et rejoignent leurs camarades car « ce sont des travailleurs de Twellium industrie ».

Ainsi par cette conférence de presse, les protagonistes d’hier ont visiblement fumé le calumet de la paix et l’entreprise fonctionne normalement de nouveau.

Abdoulaye Tiénon/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.