Tournoi de la résilience : les rideaux sont tombés sur la 1ère édition

Le dimanche 4 octobre 2020, les rideaux sont tombés sur la première édition du tournoi de la résilience initié par Victor Dabiré. La finale dudit tournoi a opposé Tirana FC à Chine FC, qui s’est hissé sur la plus haute marche du podium. C’était sur le terrain de l’école primaire Sarfalao D, sis au secteur 26 dans l’arrondissement 5 de Bobo-Dioulasso.

1 but à 0, c’est sur ce score que l’équipe de la Chine FC a remporté le trophée de la première édition du tournoi de la résilience. Pour le comité d’organisation, il n’y a pas de vainqueur, toutes les équipes ont mérité. Ce fut une finale amplement disputée entre les deux équipes avec du beau jeu.

Tirana FC, dominatrice du match avec de belles occasions de but, fut surprise par la Chine FC dans un mouvement collectif suite à une relance de jeu pour ouvrir le score à la deuxième mi-temps. C’est sur ce score de 1 but à 0 que Chine FC remporte le match.

Vainqueur du tournoi, la Chine FC repart avec le trophée, des jeux de maillot, des ballons, des gadgets et une enveloppe de 100 000 francs CFA. Finaliste malheureux, Tirana FC se contente de jeux de maillot, de ballon, de gadgets et d’une enveloppe. A noter que les équipes classées 3ème et 4ème ont également reçu des enveloppes.

Promoteur dudit tournoi, Victor Dabiré s’est dit satisfait de la mobilisation. « Les jeunes ont vraiment répondu à l’appel du comité d’organisation. Ce tournoi a créé un cadre d’épanouissement et de fraternité » s’est-il réjoui.

Pour lui, ce fut l’occasion pour le comité d’organisation de passer le message fort qui était celui de sensibiliser par le thème de l’édition sur la sécurité et la cohésion sociale au Burkina Faso. Il se félicite d’avoir atteint l’objectif escompté

Selon Tahirou Sanou, patron attitré du tournoi, l’organisation d’un tournoi de football dédié à la résilience est assurément un appel à la jeunesse pour l’émergence d’une conscience citoyenne. « La résilience pour nous ne doit pas être un simple mot, mais une pratique quotidienne qui donne un sens à notre raison d’être » a-t-il déclaré avant d’inviter la jeunesse à l’engagement citoyen dans la dignité et la cohésion.

Il a par ailleurs salué tous les acteurs de la recherche de la paix et de la cohésion sociale avec en bonne place les FDS qui, selon lui, symbolisent la résilience de par leur combat quotidien pour la quiétude des burkinabè.

Notons que c’est 32 équipes qui ont pris part à la compétition qui a été le 23 août 2020. Le promoteur donne rendez-vous l’année prochaine pour la 2ème édition.

LD

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire