Thimo : Bobo lance les activités de la 2ème promotion

La commune de Bobo-Dioulasso a procédé ce mardi 18 février 2020, au lancement des activités de la deuxième promotion de l’opération Travaux à haute intensité de main d’œuvre (Thimo).

Recrutés le 7 janvier dernier par la commune de Bobo-Dioulasso dans le cadre de la 2ème promotion de l’opération Travaux à haute intensité de main d’œuvre (Thimo), ils sont au nombre de 100 jeunes.

Âgés de 18 à 35 ans, ces jeunes ont été recrutés sur un test physique fait de 100 mètres de course pour les garçons et 80 mètres pour les filles.

Durant 6 mois, ces jeunes brigadiers auront pour mission de mener des activités d’utilité publique comme l’assainissement du cadre de vie et de l’environnement ; l’entretien sommaire de la voirie et des édifices publics ; la régulation de la circulation et autres.

Et ce, moyennant une rémunération qui leur permettrait d’économiser pour pouvoir créer de micro-projets à l’issue de leur contrat de six (06) mois.

Premier responsable de la commune, Bourahima Fabéré Sanou s’est réjoui de la capacité de la commune à perpétuer l’esprit de ce projet initié par l’Etat et ses partenaires. En effet, le projet qui pilotait les Thimo est à son terme.

Mais la commune de Bobo-Dioulasso, au regard de la pertinence et de l’importance de celle-ci non seulement pour les jeunes mais aussi la collectivité, a décidé de la pérenniser. « Nous avons décidé de recruter 100 jeunes, tous les 6 mois pour pouvoir continuer le travail. Nous allons travailler à renforcer les équipes en termes d’effectif et de qualité de leur prestation » a signifié Bourahima Fabéré Sanou.

Au-delà de l’opération de salubrité dit-il, c’est l’esprit du civisme qui est ainsi, inculqué à ces jeunes. « L’esprit des Travaux à haute intensité de main d’œuvre (Thimo) est de sensibiliser et former les jeunes au civisme afin qu’ils soient des relais de sensibilisation auprès de nos populations sur la proprété et le civisme » a-t-il martelé.

A ces nouveaux recrus, le maire a demandé d’être disciplinés et d’éviter l’esprit syndicaliste. « Je veillerai à ce que les rémunérations soient payées à temps pour que vous soyez tous dotés d’outils de travail et de protection. Quiconque se présentera sans ces outils sera sanctionné » les a-t-il prévenus.

JK

Laisser un commentaire