Techniques de participation citoyenne : Le PNUD forme 50 jeunes et femmes dans les Cascades

image_pdfimage_print

Il se tient du 24 au 26 juin 2021 à Banfora, une session de formation au profit de 50 jeunes et femmes de la région des Cascades sur la pédagogie et les techniques de la participation citoyenne. Organisée par le programme des Nations unies pour le développement (PNUD), l’ouverture de la session de formation a eu lieu en présence du représentant du directeur régional du ministère de la femme des Cascades et d’une représentante du sous bureau, du bureau intégré de Bobo du PNUD.

Outiller 50 jeunes et femmes leaders d’associations ou militants d’organisation de la société civile (OSC) sur la pédagogie et les techniques de la participation citoyenne est l’objectif visé par le PNUD en organisant cette session de formation à leur endroit. A terme, ces participants à la formation seront chargés de former à leur tour les femmes et jeunes de leurs milieux respectifs.

Pour la représentante du chef du sous bureau, du bureau intégré de Bobo du PNUD, Laetitia Dushimirimana, la mobilisation effective des participants à cette formation témoigne de l’intérêt qu’ils accordent à l’activité.

Abordant le bien-fondé de la formation, elle a fait savoir que malgré une politique nationale favorable à la participation des femmes et une législation soutenant l’amélioration de leur représentativité politique, les femmes sont exclues des mécanismes décisionnels, de la gestion des affaires locales et un accès restreint aux services et aux ressources.

Une vue des participants

Pourtant, reconnait Laetitia Dushimirimana, la capacité de mobilisation des femmes a toujours été extraordinaire. Pour elle, cette formation initiée par le PNUD va permettre de soutenir le dynamisme des jeunes et des femmes de la région des Cascades en plus d’autres régions concernées par cette action.

In fine, cette formation devra permettre d’accroître l’engagement citoyen des jeunes et des femmes et améliorer leur participation dans la gestion des affaires locales.

La représentante de l’institution à l’activité a donc rassuré que la présente formation va privilégier la pédagogie des adultes et une méthode participative en s’appuyant sur les expériences et le savoir-faire des différents participants.

A l’issue de cette formation, certains participants seront retenus dans les différentes localités concernées pour être des points focaux qui seront chargés d’accompagner les autres participants dans leur rôle de formateur au sein de leurs différentes structures et communautés.

Laetitia Dushimirimana est toutefois convaincue que cette approche permettra de booster le développement socioéconomique du pays.

Cette session de formation, débutée à Banfora, va s’étendre aux régions des Hauts-Bassins et du Sud-Ouest. Et à terme, ce sont 250 personnes qui seront formées.

Lass/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.