Synatic : le sit-in de 48 heures suivi à Bobo

Comme précédemment annoncé, le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (Synatic) observe, du 12 au 13 juin 2019 un sit-in. A Bobo-Dioulasso, travailleurs de la direction régionale des éditions Sydwaya et de la RTB2/Hauts-Bassins ont répondu à l’appel du Syndicat.

Crépin Poda, secrétaire général de la section du Synatic/Hauts-Bassins

Le retard dans l’opérationnalisation du passage de ces médias du statut d’établissement public de l’Etat à celui de société d’Etat, c’est la principale raison de ce débrayage.

Réunis dans la cour de la RTB2/Bobo, agents des éditions Sidwaya et de la RTB/2 Hauts-Bassins sont captivés par la communication de Boukary Millogo, responsable régional de la confédération générale des travailleurs du Burkina (CGT-B). Celle-ci porte sur le syndicalisme, la grève et le sit-in, l’objectif étant de les outiller sur ces thématiques.

Contrairement au premier, le deuxième jour de ce mouvement sera marqué par une marche en direction du gouvernorat des Hauts-Bassins où sera remise la plateforme revendicative au gouverneur qui se chargera de la transmettre à qui de droit.

Selon Crépin Poda, secrétaire général de la section du Synatic/Hauts-Bassins, cette marche sera également effectuée dans d’autres localités du pays notamment Ouagadougou.

Par ces actions, le Synatic espère du gouvernement une application diligente de la loi qui a été voté par le CNT (conseil national de la transition) depuis 2015, qui consacre la mutation de la RTB et des Editions Sidwaya en sociétés d’Etat.

Abdoul Karim E. Sanon

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire