Subvention de l’Etat à la presse privée : Les bénéficiaires du Grand Ouest formés sur son utilisation

image_pdfimage_print

19 responsables d’entreprises de presses privées ont pris part ce vendredi 27 août à une session de formation en tant que bénéficiaires de la subvention de l’État en 2021. Réunis à Bobo-Dioulasso, ils sont venus de la Boucle du Mouhoun, des Cascades, du Sud-Ouest, et des Hauts-Bassins pour être outillés sur la production des pièces justificatives de l’utilisation de la subvention annuelle de l’Etat à la presse privée.

Cette formation s’inscrit dans le cadre des recommandations de l’Unité de Vérification du Ministère en charge de la Communication. Elle est une réponse à un besoin exprimé par bon nombre de responsables des entreprises et s’inscrit dans la logique de la cérémonie de remise des chèques de la subvention de l’État à la presse privée organisée le 30 juillet dernier.

L’objectif est d’aider les bénéficiaires, une fois la subvention en main, à pouvoir l’utiliser non seulement à bon escient, mais aussi et surtout en se conformant aux dispositions en vigueur en matière de dépenses publiques. Cela est conforme à l’article 43 de l’arrêté conjoint de 2021 qui oblige chaque bénéficiaire à s’inscrire dans cette logique.

Cet article cité par Monsieur Ag Mohamed Ibrahim, Directeur du Fonds d’Appui à la Presse Privée (FAPP) au cours de son allocution d’ouverture, dispose: «les pièces justificatives des dépenses doivent être produites conformément à la règlementation en vigueur». La Directrice régionale de la communication des Hauts-Bassins, Marguérite Blegnan a rappelé, suite aux explications du DG du FAPP, que  « la non-observation de cet article ou la production de mauvaises pièces justificatives entraine des difficultés notamment le non décaissement de la subvention ou le décaissement tardif de la subvention de l’année en cours».

Pour l’année 2021, la justification doit être effectuée le 31 décembre 2021 au plus tard. Comment donc justifier la subvention reçue? C’est toute la question au centre de cette session de formation d’une journée. Le but est d’expliquer aux participants les étapes et tout le protocole que requiert une dépense selon la réglementation publique : Quelles pièces demander aux fournisseurs d’une marchandise? La session de formation a comporté deux communications suivies d’échanges.

Elle s’inscrit parmi les priorités du FAPP. Le directeur général du fonds Ag Mohamed Ibrahim explique que la justification de l’utilisation de la subvention est une obligation pour les bénéficiaires mais également pour le FAPP qui doit rendre compte auprès du ministère en charge des finances. 400 millions FCFA sont mis à la disposition des entreprises de presse privée annuellement depuis 2017 jusqu’en 2021, soit un total de 2 milliards FCFA au titre du service public d’information.

Une centaine d’entreprises de presse en profite cette année au plan national. La session de formation de Bobo-Dioulasso se tient après celle tenue à Tenkodogo pour les médias de cette région. Une autre session se tiendra le 31 août prochain au centre national de presse Norbert Zongo à Ouagadougou pour les mêmes objectifs visés c’est-à-dire outiller les participants pour l’utilisation de la subvention, présenter le canevas du rapport détaillé de l’utilisation de la subvention, produire des pièces justificatives conformément à la règlementation.

L. Dô Sanon/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.