Soutenance de thèse: Bazoma Célestin Bayili devient docteur en biologie

Ce samedi 5 mars 2022, Bazoma Célestin Bayili  a défendu son sujet de thèse de Doctorat intitulé « Évaluation des risques sanitaires et environnementaux liés à l’utilisation des pesticides par les producteurs de coton autour de la réserve de biosphère de la mare aux hippopotames de Bala, Burkina Faso », pour l’obtention du grade de Docteur en Biologie Appliquée et Modélisation des Systèmes Biologiques de l’Université Nazi Boni de Bobo-Dioulasso, dans la spécialité: Toxicologie environnementale. Cela devant un jury composé de trois enseignants et présidé par le Professeur Adrien Marie Gaston Belem.

Exposé d’environ une heure de temps, l’impétrant Bazoma Célestin Bayili a défendu sa thèse de Doctorat unique en mettant en lumière de potentiels risques liés à l’utilisation des pesticides chimiques par les agriculteurs de coton pour la santé humaine, animal et de l’environnement.

En effet, dans une brève présentation, les résultats des études indiquent une vente illégale de pesticides non homologuées, une utilisation des pesticides par les producteurs sans instruction, ne portant pas d’équipement de protection individuelle conventionnel dans le but de montrer l’importance de l promouvoir de bonnes pratiques de distribution et d’utilisation des pesticides pour une gestion sécurisée de ces substances

Après plus de 3h de discussions sur le document et 1h de concertation, en présence de sa famille et ses amis, le jury présidé par le Professeur Adrien Marie Gaston a jugé l’impétrant Bazoma Célestin Bayili digne du grade de Docteur avec la mention « Très Honorable », la plus haute mention d’ailleurs.

Pour le nouveau désormais « Docteur », c’est avec un sentiment de joie qu’il accueille cette entrée en matière dans la grande famille des « chercheurs ». Il compte valoriser cette thèse pour lui donner plus de sens même si beaucoup d’articles ont déjà été utilisés. Il poursuit en disant que :”ce document sera mis à la disposition de la direction de la protection des végétaux pour contribuer à la gestion sécurisée de ces substances”.

Abdoul Aziz Senou/stagiaire (Ouest-info.net)

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap