Sofitex: le synatfitex contraint la direction générale à se pencher sur les préoccupations des travailleurs

Le syndicat autonome des travailleurs des fibres textiles (Synatfitex) a organisé ce vendredi 27 décembre 2019 à Bobo-Dioulasso, une assemblée générale en lieu et place de la marche « pacifique » initialement prévue. Cette assemblée a eu pour objectif de porter à la connaissance des membres la décision de la direction générale de la sofitex de créer au sein de l’entreprise, une commission centrale tant attendu par le syndicat, chargée d’analyser et de recenser les postes permanents.

Selon Issiaka Traoré, secrétaire général du synatfitex, il était prévu une marche pour porter les préoccupations du syndicat auprès de la direction générale ce 27 décembre 2019.

Selon lui, cette décision et la mobilisation des membres autour de la lutte commune ont contraint la direction générale à faire sortir une note le jeudi 26 décembre 2019, portant création d’une commission centrale chargée d’analyser et de recenser les postes permanents créés dans la direction opérationnelles et régions cotonnières et occupés par des saisonniers.

Avec la publication de cette note, la marche ne se justifiait plus, dit-il. Car cette marche allait être axé autour de deux points de revendications que sont la mise en place diligente de la commission des saisonniers occupants les postes permanents et la titularisation des occasionnels occupants des postes saisonniers. Ces deux points, précise le secrétaire général du synatfitex, devraient être mise en place depuis 2014 après de longues luttes à l’inspection du travail.

Mais malgré la signature de ladite note pour la création de cette commission, Issiaka Traoré appelle à la mobilisation, du fait qu’une bataille vient d’être remportée mais pas la guerre. Le syndicat ne doit pas selon lui, rester inactif pour l’application effective de la décision de la direction générale dans les meilleurs délais pour l’intérêt de tous et même de la sofitex car continue-t-il, « il faut faire en sorte que la poule aux œufs d’or continue à pondre ».

Et si rien est fait dans ce sens dans les jours à venir prévient-il, « nous passerons à la vitesse supérieure », des formes de luttes plus vigoureuses seront adoptés »

Abdoul-Karim E. Sanon

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire