Situation nationale: La FAJERHB invite le MPSR à plus de vigilance

Le jeudi 10 février 2022, la Fédération des associations des jeunes de la région des Hauts-Bassins (FAJERHB) a animé une conférence de presse à Bobo-Dioulasso. A travers ce point de presse, la FAJERHB invite la CEDEAO à jouer l’apaisement et éviter d’influencer les autorités du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et le redressement (MPSR).

D’emblée, le président de la FAJERHB Issiaka Bamba a tenu à féliciter la démarche de la CEDEAO qui a consisté à approcher les putschistes pour mieux comprendre et analyser la situation. Il a indiqué que l’absence de sanctions du Burkina Faso de la part de la CEDEAO, excepté son exclusion des instances de la structure, est salutaire.

Pour Issiaka Bamba, les défis sont nombreux et l’intérêt de la population est la priorité des autorités et non les élections. Il a souligné que le peuple du Burkina est suffisamment mature, déterminé et engagé pour son propre développement. Pour ce faire, il a dit souhaiter que le nombre d’année de la transition soit proportionnel aux difficultés que rencontre le pays.

Dans le seul intérêt du peuple burkinabè, la FAJERHB demande à tous d’accompagner et de faire confiance aux nouvelles autorités du pays pour ce qui est du choix stratégique des partenaires au développement et des coopérations militaires.

S’adressant aux nouveaux dirigeants, la FAJERHB leur demande plus de vigilance pour venir à bout des fléaux qui minent le pays. La fédération des associations reconnait que les défis sont nombreux, mais souhaite que les autorités de la transition traitent impérativement celui de la lutte contre l’insécurité ; le retour de tous les déplacés internes dans leur terroir ; le retour de l’administration publique sur toute l’étendue du territoire ; la lutte efficace contre la corruption ; le traitement du dossier de la masse salariale ; celui des questions foncières et immobilières ; celui du fonctionnement des universités et la question de la réconciliation.

A noter que la FAJERHB est une union de 13 associations d’hommes et de femmes, créée en 2019 afin d’apporter sa pierre à la construction de la patrie.

Lass/ Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap