Sidiki Sanou: un trésor du Faso abandonné

Loin des lumières, l’artiste musicien Sidiki Sanou est quasiment oublié des mélomanes. Pourtant, il s’agit bien d’un lauréat de l’édition 2017 des Trésors du Faso, une initiative du ministère de la Culture, des arts et du tourisme et qui visait à promouvoir les artistes qui excellent. Mais voilà que Sidiki Sanou, après un premier album en 2008 et une prémaquette en 2013, puis cette distinction comme Trésor régional des Hauts Bassins, se retrouve aujourd’hui en train de sombrer dans le misérabilisme à Bobo-Dioulasso.

Guitariste, auteur-compositeur, interprète, Sidiki Sanou est doué dans son art, ayant notamment longtemps bourlingué avec le très célèbre feu Victor Démé.

Quoique son premier album sorti en 2008 n’ait pas été un véritable succès, sa distinction comme Trésor régional des Hauts Bassins en 2017, sont aussi des références qui prouvent la vocation de Sidiki pour la musique.

Mais toutes ses tentatives auprès du Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA) pour un prêt financier, afin de sortir son 2nd album qui devrait comporter 13 titres sont finalement restées vaines.

Conséquence, aujourd’hui, sans producteur, sans scène, sa condition de vie aujourd’hui insupporte énormément l’artiste. Pourtant, le ministère de la culture avait promis des opportunités de promotion pour les lauréats des différentes éditions des Trésors du Faso. Mais il est à craindre aussi que cette initiative du ministère de la culture soit d’ailleurs jetée aux les oubliettes aujourd’hui.

Sidiki appelle à l’aide. De providentielles bonnes volontés ou d’un potentiel producteur, pour réussir une carrière professionnelle.
Avis donc à tout mécène de bien vouloir contacter ouest-info afin d’aider l’artiste Sidiki Sanou.
L

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire