Sécurisation des fêtes de fin d’année 2021 à Bobo : Zéro accident à la fête de Noël grâce aux efforts de la Police Nationale

Le commissaire principal de police du Commissariat central de Bobo-Dioulasso, Karim Dao était face à la presse dans cette matinée du mercredi 29 décembre 2021. Objectif, faire le bilan des opérations de sécurisation de la ville à la fête de Noël et présenter le plan de déploiement de ses éléments pour la Saint Sylvestre et le 1er janvier 2022. Entre occupation spatiale et patrouilles, les policiers auront à sensibiliser et/ou à réprimer dans la ville de Bobo-Dioulasso à la période indiquée.  

Dans la ville de Bobo-Dioulasso, les fêtes de fin d’année riment généralement avec l’insécurité routière et les actes de banditisme. Ainsi le mois de décembre de chaque année enregistre de nombreux accidents de la circulation.

En effet, le mois de décembre 2018 a enregistré dans la ville de Bobo 5 cas d’accidents avec 1 décès ; décembre 2019, 6 cas avec 1 décès ; décembre 2020, 17 cas d’accidents avec 5 décès et à la du 29 décembre 2021 à 10h37 minutes, la police a enregistré 6 accidents avec 3 décès. Des statistiques qui émanent du commissaire Karim Dao.

C’est face à ce constat qu’il a mobilisé entre 400 et 550 policiers de la police nationale pour la sécurisation de la ville à la fête de Noël 2021 (24 et 25 décembre 2021). Toute chose qui a permis de n’enregistrer aucun accident durant cette fête dans la ville de Bobo-Dioulasso. Chose qui est rare. Et face à ce résultat satisfaisant, le commissaire et ses hommes n’entendent pas s’arrêter là. Pour cela, Karim Dao envisage déployer plus de policiers le 31 décembre 2021 et le 1er janvier 2022.

A LIRE AUSSI-Noël 2021 à Bobo : Sous haute surveillance policière

La stratégie consistera à poster des éléments sur les principaux carrefours de la ville et à organiser aussi des patrouilles dans les zones sensibles. La sensibilisation est le moyen qui sera privilégié selon le commissaire central. Mais en cas de comportement récalcitrant, la répression s’invitera.

« Il faut que les populations comprennent que le travail que nous faisons sur le terrain est dans leur propre intérêt. C’est pour elles que nous travaillons. Elles sont donc invitées à collaborer avec les éléments qui seront sur le terrain et à respecter leurs consignes afin de faciliter leur travail. Ce qui va permettre d’éviter des situations dramatiques » a précisé le commissaire Dao qui invite toute la population à la prudence de manière générale pour sa propre sécurité.

Abdoulaye Tiénon/Ouest-info.net   

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap