Secteurs 26 et 27 de Bobo: Des résidents réclament leurs parcelles, le maire attend le gouvernement

Ce mardi 11 janvier 2022, une partie de la population des secteurs 26 et 27 de Bobo-Dioulasso a battu le pavé jusqu’à la mairie de l’arrondissement 5 de la commune. Elle dénonce un silence coupable du maire de l’arrondissement, Christophe Sanou sur la question du lotissement de leurs secteurs.

Demander au maire Christophe Sanou de sortir de son silence et de répondre à l’appel de la population est la principale raison de la manifestation de cette partie de la population des secteurs 26 et 27 dans l’arrondissement 5 de la commune de Bobo-Dioulasso.

A en croire Djibril Bakayoko porte-parole des manifestants, cette partie de la population des secteurs 26 et 27 pointent du doigt le maire Christophe Sanou et le prennent pour seul responsable de la question du lotissement dans leurs secteurs.

« Les populations concernées par le lotissement ont reçu depuis le 20 octobre 2013, une première liste suivie d’une seconde liste. Depuis lors, le maire est resté silencieux et la population a attend en vain » a-t-il indiqué avant de faire savoir que les attributaires et les non-attributaires sont dans l’embarras.

Pour lui, les attributaires sont soit obligés d’attendre, soit obligés de construire leurs habitations à l’entrée des cours de certaines personnes ou sur les voies de ruissellement d’eau. Chose qui amène Djibril Bakayoko à croire qu’il y a un conflit larvé sur le terrain.

Dans les années antérieures rappelle-t-il, cette population a enregistré des pertes en vie humaine, de nombreux blessés et des dégâts importants de matériels suite à l’effondrement de certaines maisons.

Christophe Sanou donne sa version

Le maire et ses proches collaborateurs à la rencontre es marcheurs

Premier responsable de l’arrondissement, Christophe Sanou a tenu à remercier et saluer cette démarche pacifique de cette partie de la population.

Pour sa défense,  il indique qu’en aucun moment, il n’est resté silencieux face à cette situation et il prend pour témoin les conseillers municipaux de son arrondissement. « J’ai écrit au ministre de l’urbanisme et à celui de l’administration territorial pour leur demander de tout mettre en œuvre pour autoriser un site afin de pouvoir régler le problème des secteurs 26 et 27. Des délibérations ont été prises en 2019 et 2020 et envoyées au ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation et à celui de l’urbanisme » a-t-il signifié.

En plus, il confie avoir effectué personnellement  le déplacement à plusieurs reprises pour rencontrer l’ancien ministre de l’urbanisme, le ministre Benewendé Stanislas Sankara et le directeur général de l’urbanisme pour poser le problème et espérer une réponse favorable.

Il regrette le fait de n’avoir aucun pouvoir pour agir sans l’aval des plus hautes autorités. Ainsi, il demande la compréhension et l’indulgence de la population avant de les rassurer que dès qu’il aura le feu vert, le travail va débuter.

Par ailleurs, il promet de transmettre à qui de droit la doléance des manifestants du jour.

Lass/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap