Secteur 10 de Bobo : le marché « léguéma-lôgô » détruit

Ce mardi 11 août 2020, les bulldozers de la commune de Bobo-Dioulasso ont procédé à la destruction des hangars du marché de Yéguéré, secteur 10 de la ville. Cette opération a eu lieu sous une forte présence des forces de l’ordre.

Des acteurs attristés, des visages crispés, des hangars démolis, des marchandises détruites. C’est le constat que l’on peut faire en arrivant au marché de Yéguéré communément appelé « Léguéma-lôgô ».

En effet, très tôt ce matin, les acteurs du marché dudit se sont réveillés dans la douleur en constatant les bulldozers de la commune détruisant les hangars sous une haute surveillance policière.

Selon certains, c’est de bouche à oreilles que l’on annonçait leur déguerpissement, sans pour autant savoir quand et où ils seraient réinstallés. « S’ils avaient fait un communiqué de cette action de pour que les gens puissent enlever leurs marchandises, ce serait mieux » a laissé entendre Zanga Zénabou, commerçante au de Yéguéré.

Elle regrette que parmi les acteurs du marché, pleines sont des veuves qui se sont endettées auprès des institutions financières pour mener de petits commerces afin de survenir aux besoins vitaux de leurs familles respectives.

Avec cette situation, ces dernières s’interrogent sur le « comment faire pour régler les dettes » vue qu’elles n’ont pas eu le temps d’enlever leurs marchandises avant leur passage des engins lourds qui ont tout démolis sur leur passage.

Les acteurs du marché de Yéguéré auraient souhaité, disent-ils, être recensés et situé sur le site devant accueillir le nouveau marché.

Ils demandent la clémence et l’implication du président du Faso himself dans cette affaire pour soulager les femmes, car « c’est sous son règne qu’on voit ces genres d’actions, sinon nous ne connaissions pas ça, le marché là existe depuis près de quarante ans » a indiqué dame Zénabou.

Pour Fatoumata Dao, au regard de la situation, l’on ne sait pas à quel saint se vouer, il n’y a qu’à se remettre à Dieu et prier. Cette action en effet, fait suite à la décision des autorités de construire sur le site, un nouveau marché avec des infrastructures modernes.

LD

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire