Scrutin du 22 novembre 2020 : les journalistes catholiques pour des élections apaisées

Trois (03) jours durant, ils ont abandonné leurs différentes rédactions pour participer à un atelier d’information et de formation sur la contribution des journalistes pour des élections apaisées initié par l’Union Catholique Africaine de la Presse, section Burkina (UCAP-B) ; du 16 au 18 août 2020 à Bobo-Dioulasso. Ces professionnels de média membres ou non de l’UCAP-B, venus de différentes localités du Burkina et conscient de leur rôle pour un processus électoral apaisé, n’ont pas déprécié cette initiative, au regard de l’intérêt qu’elle a suscité, et de la situation sécuritaire que traverse le pays.

La tenue de cette activité n’est en aucun cas superfétatoire, à en croire les propos du président de l’UCAP-B, Alexandre Le Grand Rouamba, car selon lui, il est du devoir des journalistes de contribuer à l’apaisement des discours politiques et chacun d’entre eux doit être un agent de paix.

Pour lui, chaque journaliste doit faire en sorte que ces échéances électorales soient à l’image d’un match de football à l’issue duquel le vainqueur puisse être félicité par le vaincu et que tous « les supporters jubilent au rythme du faire Play ».

Cette activité est une « très bonne initiative », affirme Mgr Lucas Kalfa Sanou, évêque de Banfora et président de la commission épiscopale des communications sociales, car elle est la preuve que l’UCAP est au cœur de l’actualité.

Cette activité, dit-il, fait suite à celle tenue à Abidjan l’année dernière, pour le compte de la sous-région, et cette fois-ci, elle est plus orientée sur le Burkina car nous allons, ajoute-t-il, vivre des moments importants.

A cet effet, martèle-t-il, il faut « réfléchir » sur le rôle non moins important du journaliste pour la tenue d’élections apaisées.

Président l’UCAP-B, Alexandre Le Grand Rouamba est convaincu que les journalistes peuvent et doivent jouer un rôle important dans l’apaisement des élections

C’est d’ailleurs sur note de satisfaction que cette activité de l’UCAP-B a connu son épilogue ce 18 août 2020, à entendre son président car souligne-t-il, ce fut l’occasion de tenir de fructueux échanges autour du model de communication en période électorale entre les participants et les communicateurs. Lesquels communicateurs ont représentés des structures comme la CENI, le CSC, l’APMP et le CEFOP.

Dans la même dynamique que Alexandre Le Grand Rouamba, Yacouba Bélem, un participant, représentant l’Association des journalistes du Burkina (AJB) dit avoir apprécié sa participation à cet atelier de formation en ce sens qu’il a contribué au renforcement de ses capacités sur le comportement à tenir du journaliste en période électorale.

Abdoul-Karim E. Sanon

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire