Saisie de 115 kg de cocaïne à Bobo : “Du jamais vu au Burkina et dans la sous-région”

La direction régionale de l’ouest du Burkina Faso a présenté une importante quantité de cocaïne aux professionnels des médias de Bobo dans la matinée de ce mercredi 25 mai 2022. Elle a été saisie la semaine dernière à la sortie de Bobo sur la route nationale n°1 lors d’un contrôle douanier.

7 553 869 621 FCFA. C’est la valeur exacte des 115,158 kg de cocaïne saisie par la brigade mobile des douanes de Bobo-Dioulasso. Au cours d’un contrôle routier au petit matin (04h) du 19 mai 2022, les douaniers procédaient au contrôle d’un véhicule (fourgonnette) d’immatriculation étrangère.

Au contrôle des documents du véhicule, tout était correct. De la Sierra Leone, le véhicule avait transité par la Guinée Conakry et le Mali avant d’arriver au Burkina. Mais une chose suscite la curiosité des contrôleurs. « A la question de savoir la nature de la marchandise transportée, le conducteur dira qu’il s’agit de sacs de farine de manioc. C’est là que le doute va s’installer sur l’intérêt économique et la rentabilité d’une telle opération étant donné que le Ghana, pays de destination finale de la marchandise est un grand producteur de manioc. Fort de ces suspicions, les éléments en contrôle alertent leur supérieur hiérarchique sur le caractère anodin de cette opération. Ce dernier leur intima l’ordre de conduire le véhicule et le chargement à la brigade mobile pour des contrôles approfondis » a expliqué le directeur régional des douanes de l’ouest, Sansan François d’Assise KAMBOU face à la presse ce matin.

Les responsables régionaux des douanes des Hauts-Bassins

Une fois la fourgonnette et son chargement à la brigade, des contrôles plus approfondis ont permis de découvrir des plaquettes de drogue. Des tests scientifiques ont, selon le directeur régional, permis de confirmer que le contenu des plaquettes était effectivement de la cocaïne. Selon Sansan François d’Assise KAMBOU , c’est une saisie record de cocaïne au Burkina Faso et dans la sous-région.

Evoquant la situation des personnes qui conduisaient le produit prohibé, le chef douanier explique : « Profitant des moments de flottement et d’échange entre les éléments et leur supérieur hiérarchique, le conducteur du véhicule et son apprenti, sentant le danger de la fraude qui pourrait être découverte, s’éclipsent dans la nature abandonnant sur place le véhicule et le chargement ».

Mais Sansan François d’Assise KAMBOU rassure que le procureur a été saisi. Il a émis selon lui, une requête de confiscation du véhicule, de la cocaïne et de la marchandise ayant servie à masquer la fraude et la procédure suit son cours.

Par ailleurs, les services des douanes de l’ouest invitent les populations à continuer de collaborer pour lutter efficacement contre la fraude et la criminalité transfrontalière.

Abdoulaye Tiénon/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap