Sabotage du chantier de l’université de Gaoua ? NON, réplique le bureau de contrôle

image_pdfimage_print

Un bâtiment pédagogique de type R+2 est actuellement en chantier au profit du centre universitaire de Gaoua. Sur Facebook, des publications relatives au chantier en cours font cas de “sabotage” des travaux. Ainsi, Excell Ingénierie, l’entreprise en charge du contrôle des travaux fait une mise au point.

Au cours de la journée du dimanche 15 août 2021, des publications sur les réseaux sociaux dénoncent un “sabotage” des travaux du chantier du bâtiment pédagogique R+2 au profit du centre universitaire de Gaoua. Au cœur de cette dénonciation 5 poteaux du bâtiment démolis et une poutre de la dalle qui aurait été mal exécutée.

Face à ces affirmations incriminant l’entreprise en charge des travaux et le ministre de l’enseignement supérieur et de l’innovation Alkassoum Maïga, l’entreprise de contrôle du chantier Excell Ingénierie a décidé de recadrer les choses. Et de cette mise au point, il ressort que la démolition des 5 poteaux visait à tester la qualité du béton.

S’agissant de la poutre, l’entreprise précise qu’il s’est agi d’une poutre à deux travées ferraillées et coffrées dont le coulage devrait se faire partiellement alors qu’elle a été entièrement coulée par les ouvriers selon l’entreprise.

Excell Ingénierie tient ainsi à rassurer l’opinion que les travaux du chantier sont exécutés dans les règles de l’art. « Tous les manquements constatés et inhérents à tout chantier sont consignés sur des procès-verbaux et les dispositions sont prises pour les corrections idoines afin de garantir de la qualité des travaux. Également, il faut noter de la présence du Laboratoire national du bâtiment et des travaux publics (LNBTP) assurant le contrôle technique qui procède également aux vérifications et essais nécessaires pour la garantie décennale de l’ouvrage » a-t-elle rassuré avant d’attirer l’attention sur le professionnalisme dont elle fait preuve en ces termes:《nous signalons que nous exécutons notre mission en toute responsabilité sans aucune pression du maître d’ouvrage qui ne peut interférer dans notre domaine d’action auquel cas nous nous serions désengagés ».

L’entreprise Excell Ingénierie a ainsi expliqué le contexte de ce qui a été présenté comme un “sabotage” du chantier du bâtiment pédagogique du centre universitaire de Gaoua par des internautes. C’est du moins la part de vérité de l’entreprise en charge du contrôle des travaux et ce, jusqu’à preuve du contraire.

LIRE AUSSI-Chantier de l’université de Gaoua : l’entreprise et le bureau de contrôle à couteau tiré

AT/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.