Révision du fichier électoral national : 280 000 nouveaux électeurs potentiels attendus dans le Houet

Le président de la Ceni, Newton Ahmed Barry, a procédé ce mardi 23 juin 2020 à Bobo-Dioulasso, au lancement de la révision des listes électorales biométriques dans le Houet, prévu pour se tenir du 23 juin au 09 juillet 2020. C’était en présence des premières autorités de ladite province, et de la région des Hauts- Bassins, de la commune de Bobo, et de membres du gouvernement.

Selon les chiffres annoncés par le président de la Ceni, la province du Houet serait forte de 280.000 nouveaux électeurs potentiels. Pour parvenir à enrôler ces nouveaux électeurs potentiels, Newton Ahmed Barry affirme qu’il faut enrôler environ 25 personnes par jour et par poste d’enrôlement, puisqu’il y a n’en 641, dit-il. Toute chose qui n’est pas infaisable, à en croire ses propos.

Notons que débute aujourd’hui concomitamment dans deux autres provinces que sont le Yatenga, le Kadiogo en plus du Houet cette révision du fichier électoral national, de laquelle est attendu selon le président de la Ceni, 1.260.000 nouveaux électeurs potentiels dont 69% sont des femmes.

Cette cérémonie de lancement qui s’est voulue sobre en raison de la situation sanitaire au Burkina Faso, est, selon Newton Barry, l’une des dernières avant que lui et son équipe ne repartent dans les « zones considérées jusqu’à présent comme rouge ». Précise-t-il, qu’il ne s’agira plus en ce moment de faire des lancements, mais de trouver la bonne formule afin de s’y rendre, et voir le temps que peut durer le séjour de l’équipe d’enrôlement.

Newton Ahmed Barry n’a pas manqué cependant de rappeler qu’au Burkina Faso, l’enrôlement sur le fichier électoral est libre et volontaire ; idem pour le vote. Celui qui veut s’enrôler doit se donner les moyens d’aller au poste d’enrôlement par lui-même. «Le transport organisé des électeurs est interdit » rappelle-t-il. Insiste le président de la Ceni.

C’est mieux « qu’on se comprenne », dit-il, car c’est « tolérance zéro » pour toute tentative de fraude, et sur ce, même les opérateurs de kits ne sont pas exemptés. Sa vaut pour ceux d’entre eux qui croit qu’il est permis de monnayer sa place d’opérateur de kit avec une tierce personne.

Abdoul-Karim E. Sanon

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire