Résilience des producteurs agricoles: « l’Armée du Salut » renforce les capacités de 100 petits exploitants agricoles

L’école nationale des enseignants du primaire de Bobo a accueillie ce mercredi 13 mai , le lancement de la phase pilote du projet de renforcement de la résilience des producteurs des coopératives agricoles des communes de Komsilga et de Koubri dans la région du Centre ; Dandé , Peni et Toussiana dans les Hauts Bassins.

Selon des experts , l’Afrique subsaharienne souffrira sans doute le plus non seulement aux plans de la réduction de sa productivité agricole et de l’augmentation de son insécurité hydrique , mais aussi de son exposition accrue aux inondations , aux événements climatiques extrêmes et à la multiplication des risques pour la santé humaine.

Pour pallier à ces différentes menaces , l’Église internationale de « l’Armée du Salut » a initiée et financée à hauteur de 54 millions 276 mille 460 FCFA sur une période de 2 ans ce présent projet.

Il s’agira pour elle , en partenariat avec  » Farming God’s Way « , et le  » Centre ECHO Community Impact » de Ouagadougou , de soutenir l’intensification de la formation agro-écologique en tant que moyen efficace de restaurer la fertilité des sols et d’assurer la sécurité alimentaire , la bonne nutrition et la préservation de l’environnement.

Ils sont au nombre de 100, à prendre part à cette formation

C’est ainsi que dans le cadre de ce projet , une analyse de la situation a été réalisée dans 05 communes rurales dont 2 dans la région du Centre , province du Kadiogo et 3 dans les Hauts Bassins dans la province du Houet.

Les 100 producteurs identifiés en partenariat avec la chambre nationale de l’agriculture sont tous membres des coopératives de producteurs agricoles , lesquelles relèvent des chambres régionales de l’agriculture des 2 régions.

Notons que l’Armée du Salut , initiatrice de ce projet , travaille dans 131 pays des 5 continents du monde. L’oeuvre de l’Armée du Salut consiste à amener à DIEU des hommes , femmes et enfants de toutes les classes sociales et plus spécialement ceux dont les besoins spirituels ont été négligés.

Elle fut introduite en Afrique de l’Ouest Francophone , au Mali , en 2008 par André Mere – Bara Togo et sa femme , Nana Fatoumata Togo. Ils sont aujourd’hui Officiers ( pasteurs ) aux grades de capitaines , dirigent l’oeuvre au Burkina Faso.

L’Armée du Salut au Burkina ( Ouagadougou et Bobo-Dioulasso ) est sous le leadership de la Région du Mali qui, à son tour, opère sous la direction du quartier général internationale sise à Londres , en Angleterre.

Biko

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire