Représentant des Hauts-Bassins à l’ALT : Ce que dit le rapport du collège de désignation

Depuis l’annonce de Omar Traoré, comme représentant devant siéger à l’assemblée législative de la transition (ALT) pour le compte de la région des Hauts-Bassins, des voix s’élèvent pour critiquer ce choix.

Certains vont même remettre en cause le travail du collège de désignation mis en place à cet effet, qu’ils jugent subjectifs. Pour comprendre davantage le travail qui a prévalu au choix de Omar Traoré, nous avons sollicité et obtenu le rapport du collège de désignation.

Dans le rapport, il est stipulé qu’à la clôture des dépôts de candidatures, 58 dossiers ont été réceptionnés, parmi lesquels 42 retenus et 16 incomplets rejetés.

« Pour l‘examen des dossiers proprement dit, les membres du collège de désignation se sont fixés les critères essentiels à savoir que la personne ait un intérêt social, économique, voire professionnel dans la région. Les dossiers des candidats ont été examinés au cas par cas dans le fond et au peigne fin » indique le rapport.

Et ce travail selon le même rapport, a permis de faire une présélection de sept (07) dossiers retenus. Ce sont Omar Traoré, Ouattara Abdoulaye Emmanuel,  Sanou Philippe Fotogoma, Dembelé/Sanou Julienne, Ouédraogo/Souali Lamoussahan, Sanfo Ibrahim, Sanou Gabriel. « La suite du travail a consisté à approfondir l’examen des dossiers présélectionnés. Les membres du collège de désignation ont à l’unanimité et de façon consensuelle, retenu Omar Traoré comme titulaire et Dembelé/Sanou Julienne comme suppléante » précise le rapport.

Représentant des autorités coutumières, Sanou Lassina a été désigné président de séance avant l’entame des travaux. Ce collège de désignation, composé de neuf (09) personnes, est présidé.

Jack Koné/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap