Relance de la production cotonnière au Burkina : le comité de haut niveau sur les traces de la campagne 2020-2021 à Houndé

La région cotonnière de Houndé a reçu une mission du comité de haut niveau le 18 septembre 2020. Le but de cette mission est de constater de visu l’évolution de la campagne 2020-2021 dans cette région cotonnière. Ainsi, les membres de la mission ont touché du doigt les réalités de la présente campagne qui est à un stade très avancé. Cette visite a eu lieu en présence de plusieurs acteurs notamment les premiers responsables de la Sofitex et de l’UNPCB.

S’assurer de l’impact des résultats des actions du comité de haut niveau pour la relance de la production cotonnière au Burkina est le principal but de cette sortie terrain d’une mission dudit comité.

Et ce sont des champs présentant fière allure qui ont été donnés à visiter à la délégation. Pour les responsables du comité, ces résultats sont le fruit d’efforts conjugués des différents acteurs de la filière.

Du champ du producteur Lowa Pangapobé à celui de Kakuy Tuan en passant par celui de Kassia Hamadou, la physionomie est très bonne selon les spécialistes de la Sofitex.

Ainsi, les rendements attendus de ces producteurs modèles sont au moins d’une tonne à l’hectare. Un rendement nettement meilleur par rapport à l’année dernière selon les producteurs.

Président du comité de haut niveau pour la relance de la production cotonnière, le ministre du commerce, Harouna Kaboré s’est satisfait des performances de la région cotonnière de Houndé.

Pour ce faire, il a invité les différents acteurs à redoubler d’efforts pour que le Burkina Faso puisse reconquérir sa première place de producteur de coton en Afrique.

Il n’a toutefois pas manqué de rassurer les producteurs quant au soutien du gouvernement pour le développement de la filière.

Directeur général de la Sofitex, Wilfried Yaméogo a salué la bravoure des producteurs tout en les exhortant à mieux faire pour les prochaines campagnes. « Avec ce que nous avons vu, nous sommes confiant quant à l’atteinte de nos objectifs de 450 000 tonnes pour la présente campagne. C’est donc pour nous le lieu de saluer le courage et la bravoure de ces producteurs qui, malgré les difficultés qu’a traversé la filière, continuent de se battre pour maintenir la barre haute. Nous les encourageons à maintenir le cap et à produire davantage car la Sofitex sera toujours là pour les accompagner » s’est-il satisfait.

Il a toutefois rassuré les producteurs que leur milieu sera assaini et débarrassé des gens de mauvaise foi.
Dans cette dynamique, il les a informés de ce qu’environ 700 groupements de producteurs de coton (GPC) composés de plus de 16000 producteurs ont été purement et simplement dissous parce qu’ils n’étaient pas de bons producteurs.

Ainsi les différents producteurs à l’image de Kakuy Tuan, producteur âgé de 80 ans, ont pris l’engagement accroître leurs superficies d’exploitation les années à venir.

Un engagement que la mission a salué à sa juste valeur en promettant aussi de mettre les moyens à leur disposition.

Abdoulaye Tiénon

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire