Réhabilitation du minaret de la mosquée de Dioulassobâ : Les acteurs accordent leurs violons

Dans la matinée du vendredi 14 janvier 2022, le ministre de la communication des relations avec le parlement, de la culture des arts et du tourisme, Ousseni Tamboura a effectué une visite à la grande mosquée de Dioulassoba. Objectif, constater les faits de l’effondrement du minaret de la mosquée en Août dernier et s’entretenir avec les différents acteurs sur la problématique de réhabilitation de cette partie de l’édifice.

Suite à l’effondrement du minaret de la grande mosquée de Dioulassoba en Août dernier, une délégation ministérielle avec à sa tête Ousseni Tamboura s’est rendue à Bobo-Dioulasso afin de constater les faits et échanger avec les acteurs pour la réhabilitation de la mosquée.

Les représentants du gouvernement, en présence des directeurs provinciaux et des responsables de la mosquée ont par ailleurs procédé à une petite visite sur le site avant d’échanger sur la restitution de l’étude réalisée par le ministère de l’urbanisme et voir avec les acteurs les modalités de reprise des travaux de réhabilitation de cette mosquée.

La délégation du ministère de la culture sur les décombres de la mosquée

Au sortir de ces échanges, la ministre déléguée à la culture, Valérie Rouamba/Ouédraogo a partagé les conclusions des échanges avec les différents acteurs. « Il est convenu après les échanges à bâton rompu que l’étude soit appropriée d’abord au niveau local et que à l’issue de cette appropriation, les acteurs se mettent ensemble pour élaborer une feuille de route que nous allons attendre avant de commencer les travaux », a-t-elle précisé.

Pour le président du comité de réhabilitation de la mosquée, Amadou Sanogo, la restitution de l’étude réalisée par le ministère de l’urbanisme a révélé de petites failles qui ont causé l’effondrement du minaret de la mosquée en Août dernier.

Cependant selon lui, l’équipe ministérielle a apporté des techniciens pour travailler à la réhabilitation des minarets en tenant compte des insuffisances qui ont été soulignés dans l’étude et il s’est par ailleurs réjoui de l’engagement du gouvernement à préserver le patrimoine culturel en péril. « Je suis content de l’importance que le gouvernement accorde à cette mosquée en s’engageant dans sa réhabilitation. J’exhorte ainsi la population bobolaise à rester patiente pour que les travaux puissent se faire et restaurer ce beau patrimoine culturel et touristique » Amadou Sanogo a-t-il marqué sa satisfaction des actions du gouvernement dans le sens d’une réhabilitation durable de la mosquée.

Abdoul Aziz Senou/Stagiaire Ouest Info

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap