Région des Cascades : La direction régionale du travail dresse son bilan

La Direction régionale du Travail et de la Protection sociale (DRTPS) des Cascades a organisé le mercredi 19 janvier 2022 une conférence de presse à Banfora pour faire le bilan de ses activités exécutées au cours de l’année 2021.

La Direction régionale du Travail et de la Protection sociale (DRTPS) des Cascades a élaboré un programme d’activités sur 4 grands objectifs opérationnels que sont : la promotion du travail décent, la promotion du dialogue social, la promotion de la protection sociale et la lutte contre le travail des enfants.

L’ensemble de ces objectifs s’intègrent dans la Politique nationale du travail, dont l’objectif général est la recherche d’un climat social apaisé dans les différentes entreprises et établissements de la région des Cascades.  

Malgré un contexte sanitaire persistant et la dégradation de la situation sécuritaire, ainsi que l’insuffisance des ressources, la direction a su faire preuve de détermination dans la réalisation de ses activités programmées, selon Syntiche Guébré,  directrice régionale du travail et de la protection sociale. « Au-delà de ce contexte difficile, avec beaucoup de résilience, nous avons pu nous adapter pour engranger des résultats assez satisfaisants avec une équipe de 07 cadres et 08 agents de soutien », a-t-elle signifié.

Vu la persistance de l’insécurité dans certaines localités de la région comme celle de Mangodara et Sidéradougou, les actions de l’inspection se sont accentuées dans la ville Banfora et environnant et les localités de Sindou et de Niangoloko, a-t-elle ajouté.

Selon Souleymane Zormé, contrôleur du travail et chef du service statistique, les actions réalisées s’articulent autour des points suivants : la promotion d’un environnement juridique et institutionnel favorable au travail décent ; cette mission a pour objectif de veiller à l’application de la législation du travail. Elle s’est traduite par le contrôle de 116 entreprises dont 75 dans l’économie formelle. Ces actions de contrôle ont permis de relever 580 infractions à la législation sociale. Des mises en demeure et observations ont été adressées aux contrevenants. Il y a également eu le contrôle de nuit de 10 entreprises, notamment les débits de boisson (bar, restaurants, boites de nuits, …). Et le visa de 95 contrats de travail dont 65 contrats des non nationaux et 30 contrats des nationaux qui ont permis de renflouer les caisses de l’Etat d’un montant de 178 973 457 FCFA.

En matière de promotion du dialogue sociale, il ressort qu’en 2021, 125 plaintes ont été soumises à l’inspection du travail des Cascades désagrégées en 722 conflits individuels de travail. La gestion de ces conflits a abouti à la signature de 627 procès-verbaux consacrant le règlement à l’amiable devant l’inspection du travail sanctionné par des procès-verbaux de conciliation totale. Le règlement de ces conflits a permis de mobiliser et verser aux travailleurs, au titre de leurs droits un montant de 476 943 753 FCFA.

 Au titre de la  promotion de la sécurité et la santé au travail, la DRTPS des Cascades, en collaboration avec l’OST, la CNSS et l’ASPAB, a organisé une série d’activités de sensibilisation au profit des acteurs de la menuiserie bois et métallique suivie d’un atelier de restitution pour permettre de présenter les bonnes pratiques à l’ensemble des représentants des différentes structures concernées. 

Dans sa lutte contre le travail des enfants, la direction régionale du travail et de la protection sociale à accompagner ses partenaires de lutte contre le travail des enfants dans plusieurs activités de sensibilisation. La DRTPS Cascades a pu effectuer des sorties de terrain pour une sensibilisation dans les lieux de travail à forte potentialité de pires formes de travail des enfants, une formation des acteurs sur le travail des enfants à l’occasion de la journée du 12 juin et plusieurs enfants ont été sensibilisés. 

On peut dire que l’exécution de l’ensemble des activités inscrites dans le programme de 2021 a été réalisée à un taux de 97,35%, soit un taux de progression de 12,77% par rapport à l’exercice 2020 qui était de 84,58%, à en croire  Souleymane Zormé.

Malgré tous ces efforts, des défis restent encore à relever au cours de cette année 2022, à savoir l’accompagnement des collectivités territoriales pour une meilleure maitrise de la législation sociale, facteur de performance institutionnelle ; le renforcement de la collaboration avec les FDS, dans le cadre de la réalisation de la mission de contrôle d’entreprises sur toute l’étendue de la région des Cascades ;  la prise en compte des enfants déplacés internes dans la stratégie de lutte contre les pire formes de travail des enfants.   

A l’issue de la conférence de presse, un hommage a été rendu à Daouda Sanou, un agent de la DRTPS admis à la retraite depuis le 31 décembre 2021.

JPP/Banfora

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap