Réforme des examens: Un panel pour donner « la bonne information » aux élèves de Bobo-Dioulasso

L’association des élèves et étudiants pour l’émergence du Faso (AEEEF) a initié un panel au profit des élèves de Bobo-Dioulasso sur les réformes opérées dans l’organisation des examens du BEPC et du Baccalauréat. Objectif, donner « la bonne information » à ces élèves sur lesdites réformes qui font grand bruit dans le secteur de l’éducation depuis leur annonce. La conférence s’est tenue ce jour samedi 15 mai 2021à Bobo-Dioulasso en présence du directeur régional des enseignements post-primaire et secondaire des Hauts-Bassins.

Permettre aux élèves de Bobo-Dioulasso et des Hauts-Bassins à accéder à la source de la « bonne information » relative aux réformes opérées dans l’organisation des examens du post-primaire et du secondaire est le principal objectif visé par l’association des élèves et étudiants pour l’émergence du Faso (AEEEF) en initiant une conférence publique.

Ainsi, le directeur régional des enseignements post-primaire et secondaire des Hauts-Bassins, Henri Prosper Paré qui a présidé l’activité, a commencé par saluer la maturité et le sens de discipline des élèves des Hauts-Bassins.

Pour lui, les élèves de la région se sont démarqués des différents mouvements d’humeur qui ont fait suite à l’annonce de la décision de réforme des examens.

Il a donc profité de l’occasion pour les inviter à rester concentrer sur leurs objectifs qui sont la conquête de leurs examens pour ceux qui sont en classe d’examen. Les a-t-il de nouveau rappelé ce qu’il en est des réformes en question. Henri Prosper Paré à fait savoir aux élèves que les réformes ne concernent que les examens du BEPC et du Baccalauréat.

Les panélistes

« Les réformes dont il est question ne concernent que les examens du post-primaire et du secondaire. Et ces réformes visent à améliorer le taux de succès des élèves. Désormais, il n’y aura plus de sujet au choix en Histoire-géographie et en Science de la vie et de la Terre au BEPC. Ce sera un sujet unique pour chaque matière. Et cela vise à permettre de composer des sujets qui couvrent tous les programmes au lieu d’avoir des sujets qui ne concernent que quelques chapitres du programme comme auparavant. Quant au Baccalauréat, à partir de l’année prochaine, son organisation sera assurée par le ministère de l’éducation nationale et de la promotion des langues nationales. Contrairement aux rumeurs qui nourrissent les manifestations dans certaines localités, les seconds tours aux deux examens sont maintenus », a expliqué le directeur régional à ses interlocuteurs du jour.

Il explique par ailleurs l’accalmie dans les Hauts-Bassins par le fait qu’à l’annonce de la décision, la « bonne information » a été ventilée aux principaux acteurs de l’éducation au niveau de la région. Et Henri Prosper Paré se réjouit de cette conférence qui va permettre aux élèves de mieux appréhender les avantages de ces réformes.

Président de l’AEEEF, Elwis Somda à justifié l’organisation de cette conférence par la volonté de l’association de maintenir les élèves des Hauts-Bassins en marge des mouvements d’humeur contre les nouvelles réformes et ce, par méconnaissance de l’intérêt de ces réformes.

Et pour lui, depuis, le début de la décision, l’AEEEF à contribué à sa manière à  démarquer les élèves de la région des manifestations qui contestent les mesures de réforme des examens. Et pour Elwis Somda, cette dynamique de sensibilisation engagée par l’association qu’il dirige va se poursuivre et il n’exclut pas d’autres panels du genre dans les deux autres provinces de la région afin que la « bonne information » sur la question puisse être donnée aux élèves de ces localités.

Quant aux élèves participants, cette conférence a été la bienvenue car elle les a rassurés sur certains points des réformes notamment le cas des seconds tours dont les rumeurs disaient être annulés.

Abdoulaye Tiénon/Ouest-info.net

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire