Réconciliation nationale: Vers l’implication des populations de la Boucle du Mouhoun

Le ministère de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale a organisé à Dédougou ce mardi 28 décembre 2021 sa conférence régionale sur le processus devant conduire à la réconciliation entre les filles et fils du Burkina Faso. L’objectif recherché à travers la tenue de cette rencontre est de faciliter chez les populations de la région de la Boucle du Mouhoun, une compréhension claire des concepts de réconciliation, de cohésion sociale, d’extrémisme violent et du pacte de vivre ensemble.

« On ne peut pas faire semblant de faire la réconciliation. Si l’on n’y va pas sincèrement, on aura perdu de temps. Et pour aller à la réconciliation, il faut s’attaquer aux maux qui ont conduit à la situation actuelle du pays. Ces maux se résument à la mal gouvernance et tout ce qui en découle comme la corruption, le favoritisme, l’injustice. »

C’est la lecture de la situation nationale faite par le porte-parole du chef de canton de Dédougou, Pierre Dakuyo, à l’ouverture de la conférence régionale de la Boucle du Mouhoun sur le processus de réconciliation nationale.

Fort de cette situation qui ne saurait laisser personne indifférente et s’inspirant « des expériences des crises diverses que le Burkina Faso a traversées, les plus hautes autorités développent des initiatives dont l’objectif est de construire une nation de paix où les différentes composantes vivent en harmonie » a laissé entendre la Secrétaire générale de la région de la Boucle du Mouhoun, représentant le gouverneur.

Une vue des forces vives de la région, présentent à la conférence

Pour elle, la tenue des conférences au niveau régional sur le processus de la réconciliation nationale qui devrait aboutir à l’organisation du forum national est partie du constat que malgré les actions de réconciliation antérieures comme le Collège des Sages de 2001 et la Commission de réconciliation nationale et des réformes de 2014, les fractures sociales persistent dans la société burkinabè ; appelant ainsi à un besoin urgent de réconciliation entre fils et filles de la nation.

Dans la même veine, le conseiller technique du ministre chargé de la réconciliation nationale, Issa Dèmé, a fait savoir que la conférence régionale sur le processus de réconciliation nationale « offre le cadre de partager avec les populations à la base, la vision du chef de l’Etat en matière de réconciliation nationale bâtie sur les principes participatifs et inclusifs ».

Des communications sont initiées à l’occasion de cette conférence régionale dont le but est de permettre un éclaircissement et une appropriation des notions tels que l’extrémisme violent, la réconciliation, le pacte de vivre ensemble et la cohésion sociale par les forces vives de la région de la Boucle du Mouhoun.

Larry King Du Succès/Correspondant Dédougou

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap