Réconciliation nationale : Le mouvement pour une transition de cohésion sociale appelle à épouser la démarche du Président Damiba

La démarche du président Damiba visant à enclencher le processus de réconciliation nationale au Burkina Faso est une très bonne chose. C’est du moins de l’avis du mouvement pour une transition de cohésion sociale qui l’a signifié au cours d’une conférence de presse animée à Bobo-Dioulasso dans la matinée du dimanche 10 juillet 2022.

La réconciliation selon ce mouvement,  qui en fait son cheval de bataille, est une nécessité. « Elle est une des clés aux problèmes de cohésion que connaît notre pays. Et pour réussir ensemble cette mission, il faut impérativement le retour de leurs excellences Blaise Compaoré et Isaac Zida ainsi que tous les exilés » a laissé entendre Rachida Pidiga, porte-parole du mouvement.

C’est pour cela que le mouvement selon elle, s’inscrit dans la dynamique enclenchée par le président Damiba qui a organisé une rencontre entre les anciens chefs de l’Etat. « Le cadre de concertation envisagée par les autorités de la transition entre les anciens chefs d’Etat pour poser de nouveaux jalons de la réconciliation apparait aux yeux de notre mouvement comme une tentative d’apporter une solution à un problème et cela est à saluer » a ajouté Rachida Pidiga.

Il faut donc selon elle, que tous se mobilisent pour soutenir la transition à réussir ce challenge de la réconciliation nationale, « une étape importante dans la lutte contre le terrorisme ». « Toute initiative susceptible de faire baisser les barrières de quelque nature que ce soit, entre Burkinabè, doit être la bienvenue » a signifié la porte-parole du mouvement.

« Engagé dans une dynamique constructive », le mouvement invite l’ensemble des acteurs à « épouser » la démarche du président. « Désarmons nos cœurs et donnons-nous la main pour soutenir la transition à remettre notre pays sur les rails » invite le mouvement avant d’exhorter les OSC (le balai citoyen notamment) ainsi que la classe politique dans son ensemble à rejoindre le train de la réconciliation.

Pour sa part, le mouvement n’entend pas se limiter à cette conférence de presse dans le cadre de ses actions en faveur de la réconciliation nationale. « Dans les jours à venir, nous allons initier d’autres actions pour soutenir la transition dans sa démarche de réconciliation nationale », a annoncé la porte-parole du mouvement.

Jak/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.