Recherche scientifique : L’Inera reçoit un lot de matériel du Coraf et de l’Union Européenne

image_pdfimage_print

Le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Alkassoum Maïga a présidé ce vendredi 30 septembre 2021 à Kamboinsin une cérémonie de remise de matériel et d’équipements à l’INERA. Ce don qui s’inscrit dans le cadre du projet Renforcement des réseaux et des capacités institutionnelles en amélioration des plantes pour le développement de cultures résilientes répondant aux besoins des paysans d’Afrique de l’Ouest (ABEE), conduit par le CORAF avec l’appui financier de l’Union Européenne et de la Fondation Melinda, devrait permettre à l’INERA de mener à bien ses activités.

Quatre véhicules Tout terrain, des motos, du matériel informatique tel que des ordinateurs portables et bureautiques, des onduleurs, des tablettes, du matériel d’équipements des chambres froides et du matériel technique spécifique pour la recherche.

C’est la composition du don reçu ce jeudi 30 septembre 2021 par la direction générale de l’INERA à Kamboinsin. Avec ce soutien, le CORAF et son partenaire financier l’Union Européenne veulent soutenir les chercheurs dans leur effort constant à mettre au point des variétés de cultures résilientes au changement, offrant de meilleurs rendements et résistant aux ravageurs.

Le Directeur général de l’INERA, Dr Amidou Traoré a salué le geste du CORAF et de l’UE envers sa structure. Il a indiqué que cet appui permettra à l’INERA d’être davantage performant et mieux exécuter les missions qui lui sont dévolues. Il a exprimé sa reconnaissance et rassuré les partenaires des dispositions qui seront prises pour un meilleur usage du don reçu.

Le Directeur exécutif du CORAF, Dr Abdou Tenkouano, a pour sa part relevé l’intérêt d’investir dans l’amélioration de la sélection végétale dans un contexte particulier comme celui du Burkina Faso.

Une vue des véhicules reçus

Il a fait savoir qu’un véritable développement ne peut être impulsé que si le secteur de la technologie atteint un niveau de performance intéressant. C’est pourquoi il indique que le CORAF et l’Union Européenne ne cesseront d’investir dans ce secteur afin de mieux contribuer au développement du Burkina Faso.

Pour Alkassoum Maïga, ministre en charge de la Recherche scientifique, le don reçu par l’INERA vient à point nommé. Il intervient à un moment où les chercheurs de l’INERA font face à des défis énormes à relever afin de mieux apporter leur part dans le développement socio-économique du Burkina Faso.

Il estime que ce don viendra améliorer ce qui est déjà fait et donner plus de dynamisme au travail des chercheurs Burkinabè de l’INERA. Alkassoum Maïga a salué le partenariat entre le Burkina Faso et le CORAF qui reste essentiel pour la construction d’un secteur de la recherche performant, surtout dans le domaine de la production et de la productivité agricole.

Le CORAF entretient un partenariat séculaire avec l’INERA. Ce partenariat a déjà permis la construction et la réhabilitation des infrastructures de recherche et de développement agricoles au Burkina Faso et l’amélioration de l’accès des producteurs aux innovations et aux technologies entre autres.

C. Traoré/ correspondant à Ouagadougou

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.