Recettes fiscales 2020: un taux de recouvrement de plus de 101%

A l’occasion de la rentrée fiscale 2021 à Banfora, le directeur général des impôts a fait le bilan du recouvrement des recettes fiscales de l’année 2020 pour le budget de l’Etat et pour les collectivités territoriales. Et de ce bilan, l’on a pu retenir une année fructueuse pour l’institution car le directeur a fait état d’un taux de recouvrement fiscal de 101% pour l’Etat et 88,85% pour les collectivités territoriales. C’était à Banfora, le jeudi 21 janvier 2021.

Le directeur général des impôts du Burkina Faso, Moumouni Lougué a, à l’occasion de la rentrée fiscale 2021, fait le bilan du recouvrement fiscal de l’année écoulée.

Ainsi,  le directeur général a fait savoir  que ce sont 844 milliards de FCFA qui étaient prévus d’être recouvrés au cours de l’année 2020. Et au bilan de cette année écoulée, il fait état de 860 milliards recouvrés soit un taux de recouvrement de plus de 101% pour le budget de l’Etat.

Au compte des recouvrements pour les budgets des collectivités territoriales, la direction générale des impôts a pu recouvrer 30,324 milliards sur une prévision annuelle de 34,13 milliards de FCFA.

Des chiffres qui ont satisfait le premier responsable de la direction générale des impôts qui inscrit ces résultats non seulement à l’actif de tous les agents des impôts et collaborateurs mais aussi en partie au compte du civisme fiscal des contribuables exemplaires.

En plus de ces « résultats satisfaisants », d’autres actions d’amélioration des services des impôts et d’élargissement de l’assiette fiscale ont également  été initiées par la direction générale des impôts.

De ces actions, le directeur général n’a pas manqué  de citer la dématérialisation des procédures fiscales à travers les téléprocédures; la promotion du civisme fiscal par des campagnes de communication et de sensibilisation; le renforcement de la lutte contre la fraude fiscale et l’amélioration de la gestion domaniale, foncière et cadastrale.

La promotion de l’excellence à travers l’institution du prix d’excellence de la direction générale des impôts qui a connu ses tous premiers lauréats en décembre 2020 s’affiche aussi sur le tableau des actions maîtresses de la direction générale des impôts au titre de l’année 2020.

C’est donc dire que les premiers pas de la direction générale des impôts dans la digitalisation est un coup d’essai qui tend à être un coup de maître en dépit des difficultés rencontrées par le système notamment le problème récurrent de réseau.

Abdoulaye Tiénon/Ouest-info.net

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire