Ramadan 2021 à Bobo : Les fidèles musulmans ont prié pour la réconciliation nationale au Faso

Ce jeudi 13 mai 2021, les fidèles musulmans de Bobo-Dioulasso ont célébré, à l’instar de ceux de toutes les autres localités du Burkina Faso la fête de l’Aid El Fitr marquant la fin du mois de ramadan. La grande prière marquant cette célébration a eu lieu à la place wara wara et dirigée par l’imam de la grande mosquée de Dioulassobâ, Siaka Sanou et ce, en présence d’autorités administratives et religieuses de la région.

Prières, bénédictions, doua, invocations et prêche. Ce sont les temps forts de la prière de ce jour de ramadan à Bobo-Dioulasso.

Le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Antoine Atiou, venu apporter son soutien et sa solidarité aux fidèles musulmans a tenu à traduire sa reconnaissance à la communauté musulmane pour les actions qu’elle pose en termes de bénédictions et de maintien de la paix au pays. « En tant que représentant de l’Etat dans la région, nous serons toujours à vos côtés pour qu’ensemble nous prions pour la paix, la santé dans notre pays. Je souhaite une heureuse fête de ramadan aux fidèles musulmans et une heureuse fête d’ascension aux fidèles catholiques parce que les deux se fêtent le même jour » a-t-il fait savoir.

Pour lui, fêter le ramadan et l’ascension le même jour permet de renforcer les bénédictions pour le pays. Le gouverneur Antoine Atiou a souligné que le Burkina Faso a toujours été un exemple dans la cohabitation et la tolérance religieuses. En témoigne par exemple, l’organisation de la rupture collective du carême à l’archevêché de Ouagadougou.

Présent aux côtés des musulmans pour la célébration de l’Aid El Fitr, l’Abbé Bakary Jean Prosper Sanou dit être venu exprimer aux fidèles musulmans la fraternité, la solidarité et présenter les vœux de bonne et heureuse fête.

Pour lui cette coïncidence de l’Aid El Fitr et de l’ascension qui, pour lui est un signe très fort du créateur pour rappeler aux deux communautés qu’elles font un et sont issues du même créateur et ont une destinée commune.

Il a par ailleurs souhaité que les efforts consentis par chaque fidèle musulman durant ce mois de pénitence soit source de grâce, de paix, d’unité, de cohésion sociale, de sécurité et de réconciliation nationale pour le pays.

Lass/Ouest-info.net

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire