Projet “Goundo”: magnifier la femme à travers la peinture

image_pdfimage_print

Le lundi 8 mars 2021, a eu lieu au centre culturel les Bambous de Bobo-Dioulasso, une exposition de tableaux peints, initiée par Mariam Sougué sous le thème « Goundo » qui signifie « secret ».

Magnifier la femme et faire en sorte qu’elle soit battante à travers un partage d’expérience entre elles et surtout avec les plus jeunes est l’objectif visé par le projet « Goundo ».

Selon l’initiatrice, Mariam Sougué, le projet est un spectacle et une exposition de peinture, de lecture chorégraphique et de musique. Constitué essentiellement de tableaux peints, ces œuvres d’art visent à mettre en valeur la femme.

Des œuvres qui, accompagnées de la musique et de la danse visent le même but de valorisation de la femme.

L’inspiration de cette initiative serait venue selon Mariam Sougué de l’histoire d’une jeune fille qui était chez la tante et qui l’aidait très bien dans ses tâches et à 12 ans déjà, on l’a proposé en mariage.

Pour l’actrice, il serait mieux de laisser la fille atteindre la majorité et pouvoir décider elle-même de son mariage. Et à ce mal de mariage précoce que subissent les jeunes filles, s’ajoute selon elle, l’excision qui est aussi à combattre.

Pour ce faire, elle envisage trouver des mécanismes pour participer à cette lutte par le truchement de son projet Goundo. En est-elle rassurée qu’avec l’engagement de tous les acteurs, ces pratiques peuvent bien prendre fin au Burkina.

Représentant le maire de la commune de Bobo-Dioulasso à la cérémonie de lancement du projet, Alain Sanou s’est réjoui de la pertinence de l’objectif du projet qui selon lui englobe toute la dimension des difficultés de la vie de jeune fille et de femme sous nos cieux.

Il a ainsi salué et  encouragé l’artiste à se donner les moyens pour attendre ses objectifs qui selon le maire adjoint, sont nobles.

LD/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.