Projet de restructuration des secteurs 24 et 33 de Bobo : Bakoné Milogo face aux populations concernées

image_pdfimage_print

Le maire de l’arrondissement 4 de la commune de Bobo-Dioulasso, Ladji Bakoné Milogo, accompagné de ses proches collaborateurs, a échangé avec les populations des zones non loties des secteurs 24 et 33 ce dimanche 11 juillet 2021.

L’objectif de ces échanges directs avec les populations concernées par ce projet, est de couper court à la désinformation qui gagne du terrain selon le maire.

Le vendredi 11 juin dernier en effet, une rencontre a eu lieu entre une équipe de la mairie et des leaders d’OSC, autorités coutumières et religieuses, associations des habitants des zones concernées par le projet, avec pour objectif de permettre aux uns et aux autres de non seulement comprendre l’initiative mais aussi et surtout, le relayer dans leurs bases respectives.

Mais cette rencontre, à entendre le maire, n’a pas empêché la désinformation ou la manipulation autour du projet qui pourtant, « vise le bien-être des populations ». « Malgré la campagne de communication autour du projet, nous avons compris qu’il y a une propagation de la désinformation et de la manipulation autour du projet par des personnes pour des raisons qu’elles seules savent » a regretté le maire de l’arrondissement 4, Ladji Bakoné Milogo.

C’est pour donc donner la bonne information aux populations que le maire a estimé opportun de se déplacer « personnellement » vers celles-ci pour « des échanges directs et francs ».

Qu’est-ce que c’est qu’une restructuration ? Pourquoi une restructuration ? Comment se fait la restructuration ? Ce sont là, autant de questions dont les réponses ont été décortiquées par le maire et ce, dans la langue locale dioula afin de permettre à tous de comprendre le message.

La restructuration selon lui, c’est le tracé des voies pour permettre « aux populations d’avoir accès facile à leurs logements et de vivre dans un milieu assaini doté des différentes commodités à savoir la libre circulation, les écoles, les structures sanitaires ». « Contrairement au lotissement, personne ne bouge de sa concession sauf, ceux qui seront délocalisés par les voies et les infrastructures sociales » a-t-il précisé avant de rassurer que ces dernier seront recasés sur une trame d’accueil « qui sera aménagée par une société immobilière », partenaire au projet.

Les populations sorties nombreuses pour écouter le message du maire

« Ne vous inquiétez pas. Ceux qui seront recasés au niveau de la trame d’accueil n’auront pas à débourser de grosses sommes d’argent. Des études ont été faits pour tenir compte du pouvoir d’achat des résidents des zones non loties concernées » a-t-il rassuré ses interlocuteurs.

Et aux populations de saluer cette rencontre qui a permis selon elles, d’avoir la bonne information. « Des rencontres de ce genre évitent souvent les  malentendus » a signifié Dramé Soaré, porte-parole des résidents.

La chefferie coutumière de la zone a saisi l’occasion pour lancer un appel à la cohésion et à l’union autour du maire pour que le projet puisse se conduire à terme et ce, pour le bien-être des résidents.

Cette initiative de l’arrondissement 4 « appuyée » par la commune de Bobo-Dioulasso est un projet pilote selon le maire. « Si elle réussit, elle pourrait s’étendre aux autres arrondissements de la commune » a signifié le maire pour qui, une délibération pourrait être prise très prochainement pour autoriser mais aussi formaliser l’initiative.

Jack Koné/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.