Projet de report des législatives : l’opposition et la majorité disent non

Les différentes parties au dialogue politique, de l’opposition comme de la majorité, se sont réunies ce 10 juillet à Ouagadougou afin de statuer sur la possibilité de reporter les élections législatives.

A cette réunion tenue sous l’égide du ministre de l’administration territoriale Siméon Sawadogo, étaient présents, entre autres, le président du parti au pouvoir le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) Simon Compaoré, le président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), Zéphirin Diabré, par ailleurs Chef de file de l’opposition politique, et le président de l’Union pour la renaissance/parti sankariste (UNIR/PS), Me Bénéwendé Sankara, allié du président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré.

“Nous sommes arrivés à la conclusion commune qu’il était plus urgent, facile et approprié de nous en tenir aux conclusions du dialogue politique. A savoir, le maintien à une date unique, du couplage des élections législatives et présidentielle pour le 22 novembre 2020“, a déclaré le chef de file de l’opposition politique, Zéphirin Diabré en sa qualité de co-président du dialogue politique.

Il a cependant noté que l’Assemblée nationale est dans ses plein droit de faire des recommandations.

Les partis politiques ont donc décidé qu’il n’y aura pas de “lenga”, de prorogation de mandat, pour les députés, tel que recommandé par l’Assemblée nationale dans un rapport remis le 8 juillet 2020 au Chef de l’Etat.

Source: B24

Laisser un commentaire