Projet d’amélioration de la mobilité urbaine de Bobo : la banque mondiale en mission de prospection

Une mission de la banque mondiale a eu une séance de travail suivi d’une visite terrain ce mardi 11 février 2020 à Bobo-Dioulasso.

La venue de cette mission à Bobo-Dioulasso fait suite à une demande de financement de la commune auprès de l’institution pour la mise en œuvre de son projet intitulé, « projet d’amélioration de la mobilité urbaine à Bobo-Dioulasso à travers l’approche des centralités secondaires ».

Il s’est agit donc pour la mission de la banque mondiale de venir s’entretenir avec les acteurs pour comprendre les tenants et les aboutissants de ce projet en vue d’un éventuel engagement à accompagner la commune.

D’une séance de travail en salle suivi d’une visite terrain, la mission conduite par Vincent Vesin a pu s’enquérir des objectifs visés par la commune à travers ce projet.

Du reste, cette première mission terrain de la banque mondiale à Bobo-Dioulasso a permis à Vincent Vesin et son équipe de se faire une idée « claire » de la vision du conseil municipal à travers l’adoption de ce projet en 2018. « Nous avons matière à réflexion, car nous savons maintenant ce que la commune souhaite réaliser en matière de mobilité urbaine » a laissé entendre le chef de mission.

En quoi consiste le projet?

Le projet d’amélioration de la mobilité urbaine à Bobo-Dioulasso à travers l’approche des centralités secondaires, adopté en 2018 par le conseil municipal, vise à fluidifier les déplacements internes et la circulation des flux de transit et ce, par l’aménagement des voies, de parkings et/ou aires de stationnement approprié.

De façon spécifique, le projet a pour objectifs de développer les infrastructures routières et des ouvrages connexes; développer et moderniser les transports publics urbains et la logistique urbaine ; gérer la voirie, la circulation et la sécurité routière ; améliorer le cadre institutionnel, règlementaire et légal de la mobilité urbaine.

Conformément à ses objectifs, ce projet comprend quatre (04) composantes qui à leur tour, sont constitués, chacune de plusieurs axes notamment cités ci-dessus.

Chiffrées à plus de 5 milliards de FCFA, toutes ces actions concourent à en croire le secrétaire général de la commune, à donner une réponse aux problèmes de mobilité que connait la commune.

Ce projet qui est actuellement en phase d’initiation, a une durée de 5 ans. Et le conseil municipal compte sur l’appui de partenaires comme la banque mondiale pour sa mise en œuvre.

Jack Koné

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire