Programme d’autonomisation économique des jeunes et des femmes : C’est parti pour la formation des bénéficiaires

Le lancement officiel de la formation des bénéficiaires du programme d’autonomisation économique des jeunes et des femmes (PAE/JF) est intervenu le lundi 18 mars 2019 à Bobo-Dioulasso.

Cette session de formation a pour but d’accompagner les promoteurs a laissé entendre le coordonnateur du projet Bitibali Smaïla. Car dit-il, le programme ne se contente pas d’octroyer des crédits aux promoteurs. Il se doit aussi dit-il, de veiller à la bonne utilisation de ces ressources financières mais également au succès des entreprises créées.

Ainsi, les apprenants pendant 48 heures, seront dotés de connaissances, de compétences et d’aptitudes à même de leur permettre de gérer avec efficacité leurs unités économiques.

Pour cela, 4 modules leur seront dispensés à savoir l’éducation financière, l’esprit d’entreprise, la comptabilité simplifiée et la gestion des entreprises classiques et des coopératives.

Les sessions de formation se tiennent cette année sous le thème : « éducation financière et gestion des entreprises ». Elles sont dispensés par les formateurs issus du ministère en charge de la jeunesse, de celui en charge de la femme, ainsi que 4 fonds nationaux de financement (FAARF, FAPE, FASI et FAIJ).

En ce qui concerne la région des Hauts Bassins, ce sont 1 310 microprojets retenus pour un montant global de 673 530 000 FCFA pour une enveloppe globale de 5 100 000 000 FCFA pour l’ensemble des régions. Il est à noter que ces formations qui débutent le 18 mars 2019, concernent l’ensemble des bénéficiaires des 45 provinces du pays.

En rappel, le PAE/JF est une initiative du chef de l’Etat, dont l’objectif principal est de contribuer à la réduction du chômage et du sous-emploi des jeunes et des femmes au Burkina. Sur 3 ans, il doit financer 30 000 microprojets, créer ou consolider 90 000 emplois directs et plus de 100 000 emplois indirects. Pour cette édition, le programme va permettre le financement de 11 049 microprojets.

A.K Sanon (stagiaire)

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire